GDS Creuse : Une mission d'information conséquente

Marien BATAILLE / Dr Didier GUERIN

L'évolution constante des données en matière sanitaire implique une nécessaire actualisation constante des connaissances, d'où un effort important réalisé dans ce domaine par GDS Creuse.

La gestion sanitaire des troupeaux peut avoir des répercussions technico-économiques importantes dans les élevages. Les connaissances scientifiques, les changements épidémiologiques, les modifications règlementaires, les évolutions des troupeaux constituent autant de variables de plus en plus nombreuses qu'il est nécessaire de connaitre et d'appréhender rapidement pour adapter l'intendance de son cheptel. Face à cette situation, GDS Creuse a développé sa mission d'information de manière significative depuis une dizaine d'années. Son plan d'action se décline autour de deux grandes stratégies : un axe de communication dominant par campagne et un suivi de l'actualité. Cet article a pour but de rappeler le plan de communication de GDS Creuse avec la présentation de sa stratégie et de ses outils.

Un choix des axes de communication en début de campagne

Selon les remontées des éleveurs et des vétérinaires et en fonction de l'actualité sanitaire, GDS Creuse et le GTV23 (Groupement Technique Vétérinaire de la Creuse) déterminent l'axe de communication dominant par campagne. En collaboration avec les différents partenaires intra et extra départementaux, le plan d'action est défini de manière technique et financière. Sont ainsi décidées les différentes interventions et analyses avec la détermination des partenaires impliqués. Sont parallèlement recherchées les sources de financement et précisées les aides apportées pour les divers segments du plan d'action.

Une démultiplication avec une sensibilisation spécifique des vétérinaires…

Une fois construit et validé par le Conseil d'Administration de GDS Creuse, le plan d'action est présenté aux relais de prescriptions essentiels que sont les vétérinaires. Cette sensibilisation est réalisée lors de la journée annuelle GDS Creuse/GTV 23 à destination de l'ensemble des vétérinaires exerçant en Creuse et de la visite annuelle de tous les cabinets vétérinaires creusois. Lors de cette visite annuelle, le classeur de liaison GDS Creuse/vétérinaire est mis à jour. Ce classeur fournit aux vétérinaires l'ensemble des fiches des plans proposés par GDS creuse aux éleveurs avec une description technique et financière détaillée permettant ainsi aux vétérinaires d'être un relais de prescription privilégié pleinement informé. Lors de modification en cours de campagne, chaque vétérinaire est immédiatement avisé par GDS Creuse.

… et une information multicanaux des éleveurs en synergie avec celle des vétérinaires…

L'information des éleveurs se réalise par l'intermédiaire de différents outils :
• Des réunions cantonales présentent aux éleveurs les principaux messages de la journée annuelle GDS Creuse/GTV 23 de la campagne.
• Un article hebdomadaire d'information relatif au dossier de la campagne, une actualité sanitaire ou structurelle, une remontée particulière…
• Des articles de synthèse sur différentes pathologies ou syndromes (paratuberculose, BVD, diarrhées néonatales, parasitisme, pathologies respiratoires, reproduction…).
• Une visite de chaque nouvel installé pour la présentation des bases du sanitaire collectif et des aides apportées dans le cadre de l'adhésion à GDS Creuse.
• Une participation aux différentes manifestations proposées aux éleveurs telles que le Sommet de l'Elevage, la Fête de l'Agriculture et aux assemblées générales des GDA, GVA, JA… en fonction des demandes émises.

… avec un relais privilégié constitué par les délégués cantonaux

Comme indiqué dans l'article du 24 juin 2011, une des missions du délégué cantonal est de remonter les besoins et d'assurer le relais d'information entre GDS Creuse et le terrain concernant des problématiques ou autres demandes particulières propres à une zone, une production ou un type d'élevage. Afin de mener à bien cette mission, le délégué reçoit une information trimestrielle lui permettant d'avoir un bilan des actions réalisées sur la période et des évènements à venir. Egalement, dans un souci de faire évoluer les actions de GDS Creuse en adéquation avec les besoins des éleveurs, une sollicitation, par le biais d'un questionnaire, est demandée à l'ensemble des délégués afin d'être en adéquation avec les nécessités du « terrain ».

Des outils d'information avec une diffusion aux différents intervenants pour une synergie d'action accrue

L'information dédiée aux éleveurs fait l'objet d'une large diffusion à leur intention mais aussi en direction des différents intervenants afin que cette sensibilisation commune permette une synergie d'action accrue. Ainsi, les articles hebdomadaires sont publiés dans la Creuse Agricole, sur notre site www.gdscreuse.fr, le site pleinchamp.com. Ces articles sont fournis à tous ceux qui sont sur nos listes de diffusion par courriel : délégués cantonaux, vétérinaires, autres OPA… Toute personne ou structure souhaitant recevoir de manière hebdomadaire l'article de GDS Creuse peut faire sa demande par courriel à l'adresse suivante : gds23@reseaugds.com. Les principaux articles de l'année sont regroupés dans GDS Creuse Mémo qui est envoyé à tous les éleveurs, mais aussi aux vétérinaires et à l'ensemble des partenaires. Sur www.gdscreuse.fr, peuvent aussi être consultées les cheptels qualifiés en IBR ou sous apport de garantie paratuberculose, une bibliothèque d'écrits sanitaires, le contenu des missions de GDS Creuse…

L'approche collective du troupeau, l'axe majeur d'action de GDS Creuse

Les différentes évolutions, tant au niveau des élevages, de la réglementation, des consommateurs-citoyens…, indiquaient que la mise à disposition de services à visée d'approche collective du troupeau devenait de plus en plus indispensable et pertinente. Afin de répondre à cette exigence, la maîtrise sanitaire globale du troupeau représente un axe majeur d'action de GDS Creuse initié depuis le début des années 2000. Les objectifs généraux des plans mis à disposition dans ce cadre sont de permettre une approche globale d'une problématique avec l'éleveur en prenant le temps d'en discuter, mettre en place le plan sur la durée (compte-rendu écrit), suivre l'évolution (accompagnement vétérinaire), se servir des modules existants (IBR, BVD, paratuberculose, diarrhées néonatales, introductions, avortements, parasitisme…). De réelles opportunités de faire avancer la gestion sanitaire de l'individuel et du curatif vers le collectif et le préventif se dégagent si éleveur et vétérinaire s'approprient la démarche pour apporter une cohérence et une efficacité du conseil vétérinaire en élevage.

Une utilisation à développer par le couple éleveur/vétérinaire, une sensibilisation à poursuivre pour GDS Creuse

Le bilan sanitaire collectif et individuel montre qu'une utilisation plus en phase des plans de prévention aurait permis d'éviter ou de limiter des situations difficiles dans certains élevages. Cela implique que la consultation des différents éléments d'information soit plus importante par les éleveurs et que le suivi par les vétérinaires soit plus étroit. Cela demande, également, à GDS Creuse de poursuivre sa sensibilisation avec une évolution en fonction des besoins.

Source GDS Creuse

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires