L’Assemblée vote une taxe sur les gros abattoirs pour aider les éleveurs en difficulté

L’Assemblée vote une taxe sur les gros abattoirs pour aider les éleveurs en difficulté

Les députés ont voté mercredi soir en commission la création d'une taxe exceptionnelle, assise sur le chiffre d'affaires des entreprises de transformation de produits carnés dépassant les 250 millions d'euros, pour financer un fonds d'aide à l'élevage en crise.

"Ce seuil est suffisamment élevé pour ne pas concerner les producteurs transformateurs, les petits abattoirs et les bouchers charcutiers. A l'instar de la contribution exceptionnelle à l'impôt sur les sociétés, le taux serait établi à 5%", soulignent les auteurs de l'amendement, les socialistes Michel Vergnier, député de la Creuse, et Yves Daniel, député de Loire-Atlantique et membre de la mission d'information sur l'avenir des filières d'élevage.

Pour être intégré au projet de loi de finances rectificative pour 2015, cet amendement devra cependant être revoté lors de l'examen du texte dans l'hémicycle, à compter de lundi.

"Le produit de cette taxe permettrait d'abonder un fonds de soutien conjoncturel aux éleveurs français en difficulté. Ce fonds serait destiné non seulement à court terme à soutenir le revenu des agriculteurs mais encore, à plus long terme, d'abonder le soutien aux investissements et à la modernisation des élevages", estiment-ils.

Il pourrait également venir en soutien des initiatives prises dans les territoires pour favoriser les circuits courts et l'approvisionnement local de la restauration collective, selon ces élus.

 

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 20

CLOCHE215

notre intellencia nous montre vraiment qu'elle est au bout du rouleau et nous nous continuons toujours à produire de la nourriture pour qu'elle ne crève pas de faim!!!

barinne

moi on m'avait appris a l'ecole les vase communiquant un bel exemple la le probleme c'est les fuites

pie2013

Une nouvelle taxe pour entretenir de l'administratif .Que vont devenir les 255 millions d'euro ponctionnés sur le fond national de garantie des risques agricole?

dob

@Avenue554:
Chercher la compétitivité ne nous assommera que plus.
Il faut abandonner le marcher international et restructurer l'agriculture en conséquence. C'est le seul moyen d'avoir une souveraineté sur le secteur d'activité et obtenir des prix rémunérateurs pour de nombreux agriculteurs.

AVENUE554

Le gouvernement démontre une nouvelle fois qu'il n'est pas capable de résoudre la crise agricole actuelle. En imaginant fixer un prix cet été contre le marché, en levant une nouvelle taxe contre les filières françaises de la viande, il travaille à la perte des filières françaises face à la concurrence des filières européennes (allemande, espagnole). Quand travaillera t'il sur le sujet en amont, sur la compétitivité de la filière France , la suppression des verrous, le partenariat entre éleveurs et les abatteurs. Quand aurons nous un gouvernement courageux pour défendre nos filières?. C'est cela l'enjeu de demain car soit nous construisons des filières en étant dans le marché soit nos filières disparaîtront. Ou alors c'est peut être une volonté...

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires