L’Uruguay, l’autre pays des gauchos

Camille Coulon - Réussir Bovins Viande Mai 2012

L’Uruguay, l’autre pays des gauchos
Beaucoup de troupeaux allaitants uruguayens se composent de vaches pour la plupart croisées avec une base de Hereford conduites en croisement avec des taureaux angus rouge. © C. Coulon

L’Uruguay est le royaume de l’élevage bovin. Avec ses trois têtes de bétail par habitant, ses systèmes herbagers et son territoire aux dimensions modestes à côté du Brésil et de l’Argentine, c’est un peu l’Irlande de l’Amérique du Sud. On le compare souvent à la Suisse, car tout comme l’élevage, le secret bancaire contribue à sa prospérité.
Comment a fait ce pays de trois millions d’habitants pour battre le Brésil à domicile, en finale de la coupe du monde, en 1950, dans le stade de Maracanã muet de stupeur ? Comment a-t-il fait, plutôt, pour exporter en 2012, 400 000 tonnes de bœuf alors que de l’autre côté du fleuve La Plata, l’Argentine n’en a expédié que 200 000 ? La question est à poser aux Argentins dont les deux derniers présidents, le défunt Néstor et sa femme Cristina Kirchner sont considérés comme les meilleurs ministres de l’Agriculture que n’a jamais eu l’Uruguay à cause de leurs politiques destructrices qui, par ricochet, lui ont bénéficié.
L’Argentine suspend ses exportations de bœuf ? L’Uruguay récupère les marchés délaissés. Elle taxe les exportations de soja à des niveaux impensables ? Les entreprises argentines se réfugient en Uruguay et y investissent des millions de dollars.
Mais les Uruguayens ont du mérite. Ils font figure d’exemple en matière de traçabilité animale et n’hésitent pas à freiner la monoculture du soja en appliquant une loi qui vise à protéger leurs sols pentus face au risque d’érosion, le soja laissant ceux-ci nus après la récolte. Cette mesure entrée en vigueur en avril dernier, oblige les propriétaires des parcelles à faire respecter un assolement durable. Cela bénéficiera à l’élevage car l’implantation de prairies est fortement recommandée.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires