La reproduction essentielle à l’économie des élevages

Laura Balberini Ingénieur repro conseil Elva Novia

La reproduction essentielle à l’économie des élevages

L’éleveur est un chef d’entreprise qui doit élaborer des stratégies toujours plus fines, pour être performant. Il doit combiner avec efficacité les différentes techniques mises à sa disposition : accouplement, semence sexée, génotypage, …. La maîtrise de la reproduction, essentielle économiquement, est au centre de ses préoccupations car l’objectif premier d’un éleveur, qu’il soit laitier ou allaitant, est de féconder sa vache pour obtenir un veau par an.

Mme MENADIER du GAEC de la Terrasse de Courpière (63) et Olivier Salavert, inséminateur-échographiste Elva Novia

Pour accompagner les éleveurs dans cette gestion de la reproduction, Elva Novia forme ses inséminateurs à l’échographie. La raison est double : répondre à la forte demande du terrain et valoriser l’expertise de ses équipes d’inséminateurs, véritables techniciens de la reproduction.

M. MENADIER du GAEC de la Terrasse, éleveur laitier en BIO à Courpière (63), voit cette évolution du métier d’inséminateur avec intérêt : « Avant, il fallait prendre rendez-vous à l’avance et j’attendais d’avoir des lots de
40 femelles à échographier, aujourd’hui, avec un inséminateur-échographe, je peux l’appeler plus souvent pour des petits lots et je gagne en réactivité. »

Service adapté aux besoins des éleveurs

Voyant également l’importance d’avoir un suivi régulier des femelles, Elva Novia a mis en place un service global : CAP REPRO. CAP REPRO allie actes d’échographies et conseils, ce suivi permet un accompagnement de l’éleveur dans sa maîtrise de la reproduction. Différentes options sont proposées et sont adaptées aux besoins de l’éleveur et lui assurent un suivi de sa performance.  C’est une assurance pour l’éleveur de savoir que l’inséminateur l’accompagne de A à Z : de l’insémination jusqu’au vêlage suivant, en passant par la réalisation d’échographies.

M. MENADIER est en suivi CAP REPRO option PROXIM depuis l’année dernière. Son inséminateur passe tous les mois et toutes les femelles à observer sont échographiées : «J’ai 80 vaches en lactation pour un quota de 450 000 litres et des vêlages répartis sur toute l’année. Ce que je recherche c’est allier reproduction et autonomie alimentaire pour réduire l’achat de concentré. Grâce à l’échographie, je connais les gestantes beaucoup plus tôt et je suis l’état de mon troupeau. Une échographie après IA est possible dès 35 jours, ce qui permet de savoir si la vache est gestante ou non, de mieux gérer les lots et de remettre les vides plus rapidement à la reproduction. »

Déjà formés aux constats de gestation, nos inséminateurs vont être formés aux constats d’involution utérine, pour vérifier l’aptitude d’une femelle à être inséminée, complétant ainsi leurs compétences de spécialistes de la reproduction.

Le service CAP REPRO regroupe plus de 200 éleveurs Elva Novia. Après une année de mise en place, tous les éleveurs en contrat PROXIM ont vu leurs performances reproduction s’améliorer : gain de 7 jours sur l’intervalle Vêlage-Insémination Fécondante, soit une semaine en moins d’intervalle vêlage-vêlage. Au vu des coûts élevés de l’alimentation et surtout des concentrés, la mise en œuvre de CAP REPRO dans l’élevage est tout de suite rentabilisée.

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires