Le bio en restauration hors domicile : Une attente du consommateur

Cyrielle Delisle

Les volumes commercialisés en restauration collective restent modiques, mais la demande augmente et le secteur connaît de plus en plus d'initiatives pour introduire le bio dans les menus.

Encore modeste mais en développement, la viande biologique dans la restauration hors domicile connaît de plus en plus d'initiatives d'introduction de produits bio dans les menus, particulièrement en restauration scolaire où un enfant sur quatre a déjà eu un repas avec des produits biologiques. La restauration commerciale et d'entreprise est également concernée puisque, d'après le baromètre 2007 de l'Agence Bio, 42 % des Français se disent intéressés par des repas avec des produits bio au restaurant et 38 % des actifs souhaiteraient se voir proposer des produits bio dans leur restaurant d'entreprise.

« Grenelle de l'environnement » et RHD

En février 2008, l'Agence Bio a mis en place l'Observatoire des produits biologiques dans l'alimentation collective. Son objectif est de faire le point sur le niveau d'introduction de ces produits dans ce secteur activité. Il a été mis en place à la suite de la décision du « Grenelle de l'environnement (2008) » d'introduire d'ici 2012 20 % de produits biologiques dans les commandes de restauration collective publique d'État, afin de favoriser le développement de l'agriculture biologique. Selon l'observatoire de l'Agence Bio, environ 10 millions de repas bio ou comprenant au moins une composante bio ont été servis en 2007 dans la restauration hors domicile, principalement en gestion directe (90 %), contre environ 6 millions de repas en 2006. La décision du « Grenelle de l'environnement » a, selon le directeur général d'Unébio, Guillaume Lejal, « un effet incontestable » sur le développement des débouchés dans la restauration collective qui « continue de faire progresser la demande ». Aujourd'hui, pour répondre à la forte progression de la demande, Unébio a lancé le « Baron Bio ».

De plus, Elisabeth Mercier, directrice de l'Agence Bio explique que « jusqu'à présent seul un tiers des acteurs de la RHD ont intégré des produits biologiques dans leurs menus, mais aujourd'hui un réel processus de développement est en marche car trois quarts de ces acteurs envisagent d'introduire du bio d'ici 2012. La progression se fera plus ou moins rapidement en fonction de chaque secteur et de l'offre ». D'autre part, le « Printemps Bio » est aussi à l'origine de nombreuses initiatives d'introduction de produits biologiques. A l'occasion de cet événement se déroulant les quinze premiers jours du mois de juin, plus de 500 000 repas bio on été servis en 2007, soit une augmentation de 50 % par rapport à 2006 (260 000 repas servis).

Pour en savoir plus

Voir dossier de Réussir Bovins Viande de juin 2009 (RBV n°161, p. 14 à 28).

Source Réussir Bovins Viande Juin 2009

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires