Limousin : La viande pèse lourd dans l'économie locale

Sophie Bourgeois

Le Limousin compte 20 000 emplois dans les activités liées à la viande d'après une étude de l'Insee. Ils représentent 7 % des emplois de la région, ce qui en fait la première de France pour le poids de ce secteur d'activité dans l'emploi total, devant notamment la Bretagne avec 5,5 % et l'Auverge avec 4,8 %.
« De l'élevage à la boucherie, en passant par l'abattage, le commerce de gros d'animaux vivants ou de viande, et les industries de produits carnés, ces activités jouent un rôle majeur dans l'économie locale et particulièrement sur certains espaces comme les zones d'emploi de Bellac et Aubusson », note l'Insee.
L'activité d'élevage représente à elle seule 71 % de ces 20 000 emplois régionaux. Viennent ensuite, l'industrie des viandes avec 15 % des emplois et le commerce (gros et détail) avec 10 %. Les emplois indirects (vétérinaires, fabrication et commerce de gros d'aliments du bétail, services annexes à l'élevage) représentent 5 % de l'ensemble des emplois régionaux liés à la viande.

L'activité d'élevage représente à elle seule 71 % de ces 20 000 emplois régionaux. (F. d'Alteroche)

L'activité d'élevage représente à elle seule 71 % de ces 20 000 emplois régionaux. (F. d'Alteroche)

Troisième cheptel régional en vaches allaitantes

La spécialisation de l'agriculture de la région dans la production de viande se traduit par le fait que près de 9 exploitations « professionnelles » sur 10 pratiquent principalement ce type d'élevage. Parmi elles, 78 % élèvent des bovins et 12 % des ovins. Le nombre de vaches allaitantes est de 470 000 dans la région. « Le Limousin possède ainsi le troisième cheptel régional derrière l'Auvergne et la Bourgogne. » Avec moins de 400 000 têtes pour la région, le cheptel ovin a fortement diminué durant la dernière décennie. « Historiquement très présente en Limousin, la production de porcs s'est réduite, sans être marginale. » Un peu plus de 300 exploitations ont un atelier porcin et la production annuelle dépasse 300 000 têtes.

Source Réussir Bovins Viande Avril 2010

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires