Note de conjoncture - Secteur de la viande bovine : Fermeté des prix des gros bovins en France, stabilité du prix du veau.

Office de l'Elevage / DEP

Dans l'UE, en semaine 32, dernière semaine publiée, le prix moyen des gros bovins progresse de 0,4 %, à 2,96 € le kg, après un mois de baisse. Il dépasse ainsi de 10 % son niveau de 2007 à la même période. L'Irlande et l'Italie se situent dans cette moyenne alors que le prix est en retrait de 0,5 % aux Pays-Bas. C'est en Allemagne que l'augmentation est la plus sensible (+1,4 %), en raison de disponibilités réduites, surtout en JB.

Les importations de viande bovine à plein droit dans l'UE sont en baisse, en grande partie imputable aux exportations d'Amérique latine. Sur les 5 premiers mois de l'année, elles chutent de 43 % (soit 58 000 tonnes). Les exportations en provenance du Brésil chutent de 73 %, celles d'Argentine, de 15 %.

Sur la semaine considérée le prix moyen des JB R3, à 3,16 € le kg, progresse de 0,5 %. En un an , la hausse se chiffre à 20,8 %. La situation est contrastée entre l'Allemagne (+1,6 %) et l'Italie (-1,9 %) où le manque de consommation pèse sur la formation des prix. Ceux-ci restent cependant élevés, comparés à 2007 : +14,1 % en Allemagne, +12,8 % en Italie.
Le prix des boeufs R3 en Irlande, à 3,24 € le kg, augmente de 0,2 % sur la semaine et de 20,8 % sur l'année. Les disponibilités irlandaises à l'exportation sont en recul de 14,3 % par rapport à celles de la semaine dernière.

Le cours des vaches O3 recule en moyenne de 0,3 %, à 2,57 € le kg, avec des hausses en Allemagne (+0,6 %) et en Irlande (+1,1 %) et un repli de 0,4 % aux Pays-Bas. Les prix sont, là aussi, nettement au-dessus de ceux de 2007 : de 14,4 % en Allemagne, de 27,4 % en Irlande et de 15,1 % aux Pays-Bas.

Dans la filière veau, les prix des veaux de 8 jours sont mieux orientés que la semaine précédente (+2,5 %), mais à 165,36 € la tête, ils restent bas (-5,4 % par rapport à 2007). Avec l'arrêt des importations de veaux anglais pour des raisons sanitaires (découverte de cas de tuberculose bovine), les prix aux Pays-Bas sont en hausse de 1,7 %. Ce sont les prix français (-6,5 %) qui pèsent sur la moyenne communautaire.
Le prix moyen de la viande, à 4,22 € le kg, continue de s'effriter, mais à un rythme moins soutenu : -1,2 % sur la semaine (-22,6 % en un an). Le cours néerlandais est stable alors que le prix italien recule de 3,2 %.

En France, en semaine 32, les prix sont fermes pour toutes les catégories de gros bovins, avec des ajustements à la hausse du fait de marchés peu approvisionnés. Le prix moyen progresse de 1 centime, à 3,15 € le kg. Il se situe ainsi 1,3 % au-dessus de son niveau de 2007.

A cette période de l'année, les abattages de vaches sont réduits. Le manque de disponibilités est accru par le fait que les éleveurs laitiers réforment peu de vaches laitières (la collecte laitière qui reste élevée) en raison du prix payé à l'éleveur. Les cours des vaches R, de qualité bouchère, sont en hausse de 1 centime, à 3,43 € le kg (+2,7 % en un an). Ceux des qualités de second choix (vache O), destinées à la grande distribution, progressent de 2 centimes, à 2,95 € le kg (+2,1 % en un an) tandis que les prix de la qualité P (pour l'industrie de transformation) sont reconduits à 2,63 € (en recul de 1,5 % sur l'année). On peut noter que la consommation de steak haché baisse de 3,3 % en un an pour des prix en augmentation de 0,6 %, selon le panel TNS.

La diminution saisonnière des sorties de JB entraîne une tension sur les prix. Ils progressent de 3 et 4 centimes pour les animaux des classes U et R, respectivement situés à 3,40 et 3,16 € le kg. Les cours sont de 8,6 % supérieurs à ceux de 2007 pour chacune de ces classes. Les prix des JB O suivent le mouvement de hausse des vaches O, de 2 centimes, à 2,84 € le kg (+3,3 % en un an).

Les qualités bouchères R en boeufs et en génisses progressent également, de 1 centime du kg, respectivement à 3,36 € (+3,4 %) et à 3,52 € (+1,2 %).

Dans le secteur des broutards, les prix sont reconduits, à l'exception de ceux des mâles charolais de 450 kg qui enregistrent une hausse de 5 centimes, soi +5,5 % en un an.

Pour la première fois pratiquement depuis le début de l'année, le prix moyen de la viande de veau est stable, à 5,01 € le kg. Il est de 18,4 % inférieur à celui de 2007. Il semblerait qu'il ait atteint un plancher, avant la remontée saisonnière des cours, pour autant que la consommation reprenne comme les années précédentes. Pour le premier mois de l'été (mi-juin à mi-juillet), selon les données TNS, la consommation des ménages a chuté de 18,3 % par rapport au mois précédent (contre 5,9 % pour l'ensemble de la viande bovine), avec un prix moyen en hausse de 5,4 % (contre 1,5 % pour l'ensemble des viandes).
La cotation des veaux de 8 jours perd près de 4 € par tête sur la semaine, à 99,82 €. Les intégrateurs continuent de faire pression sur les prix en réduisant leurs achats.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires