Note de conjoncture - Secteur de la viande bovine : Fermeté des prix des JB, recul en France des qualités industrielles en vaches

Office de l'élevage / DEP

Dans l'UE, en semaine 35, le prix moyen des gros bovins est pratiquement stable (+ 0,1 %), à 3 € le kg. Il est ainsi de 8,9 % supérieur à celui de 2007 à la même période. Depuis le début de l'année, il est en moyenne en hausse de 7,1 %. Sur la semaine, il continue de progresser en Allemagne (+ 0,6 %) grâce, en particulier, à la demande en JB. Il est stable en Irlande et en baisse (- 0,2 %) en Italie où la demande en viande reste faible.

Le cours des JB R3 progresse en moyenne de 1 %, à 3,21 € le kg, dépassant de 8,8 % son niveau de 2007. La situation des prix est contrastée entre l'Allemagne (+ 1 %) et l'Italie (- 2 %). Cette dernière baisse est liée au ralentissement de la demande, même si l'offre est limitée, en particulier en provenance de Pologne. Comparés à 2007, les prix augmentent de 11,6 % en Allemagne et de 5,6 % en Italie.

En Irlande, le prix des boeufs R3 est stable, à 3,24 € le kg, soit l'équivalent du prix des JB allemands. Par rapport à 2007, il est en hausse de 20,4 %. La demande reste soutenue et la concurrence d'Amérique latine, réduite.

Le prix moyen des vaches O3 est stable sur la semaine, à 2,61 € le kg. Sur un an, il progresse de 9,7 %. Dans les principaux pays producteurs, les prix augmentent, malgré des apports supplémentaires en vaches industrielles, en particulier laitières : + 0,6 % en Allemagne et aux Pays-Bas, + 0,4 % en Irlande. Par rapport à 2007, les cours actuels restent élevés : + 13 % en Allemagne, + 11,8 % aux Pays-Bas et + 26 % en Irlande.

Dans la filière veau, le prix de la viande continue d'enregistrer une hausse sensible, de 2,5 %, à 4,49 € le kg (mais 26 % de moins comparé à 2007), avec une hausse de 5,7 % des cours néerlandais et une stabilité en Italie. La hausse des exportations de viande des Pays-Bas vers la France et l'Italie confirme cette reprise (+ 30,9 % vers la France, + 17,7 % vers l'Italie entre les semaines 33 et 34).

Par contre, le prix moyen des veaux de 8 jours recule de 0,7 %, à 159,24 € la tête. A 109,10 €, le prix aux Pays-Bas est un des plus bas parmi les grands pays producteurs, même s'il progresse de 2,1 % sur la semaine. Le prix moyen est tiré à la baisse par le repli du cours en France (en recul de 5,6 %).


En France, en semaine 36, le prix moyen des gros bovins poursuit sa baisse saisonnière, de 2 centimes, à 3,12 € le kg. Il reste de 0,6 % supérieur à celui de 2007 à la même période. Depuis le début de l'année, il progresse en moyenne de 0,3 %. La situation de marché se caractérise par la fermeté des cours des JB et une baisse marquée de ceux des vaches, allaitantes et laitières. Les réapprovisionnements de rentrée en abattoirs et en grandes surfaces semblent terminés pour l'essentiel.

La réduction des sorties de JB, traditionnelle à la fin de l'été, et le commerce intra-communautaire actif sur l'Allemagne, l'Italie et la Grèce entraînent une hausse de 1 centime du kg du prix des JB U et R, à 3,44 et 3,20 € le kg. Ils sont de 8,9 et 8,8 % au dessus de ceux de 2007. Les prix des JB O, de qualité comparable à celle des vaches, sont stables, à 2,84 € le kg (+ 3,3 % en un an). Ces trois catégories d'animaux retrouvent pratiquement leur niveau de 2006.

L'abattage supplémentaire de vaches laitières entraîne le repli saisonnier des prix de ces animaux. Il est de 3 et 4 centimes pour les vaches industrielles O et P, à 2,87 et 256 € le kg. Par rapport à 2007, les prix sont supérieurs de 2,4 % pour les R, de 0,4 % pour les O et en recul de 2,3 % pour les P.

Dans le secteur des broutards, les prix sont reconduits, à l'exception de ceux des mâles limousins de 450 kg qui progressent de 1 centime, à 2,17 € le kg. La demande italienne porte, pour l'instant, sur des animaux de plus de 300 kg. Les broutards limousins ne sont plus tenus par la période de rétention des animaux vaccinés contre le sérotype 8 de la FCO.

Dans la filière veau, l'embellie du prix moyen de la viande continue. Il remonte de 10 centimes sur la semaine, à 5,29 € le kg, mais il est toujours de 18,1 % en dessous de son niveau de 2007. Au détail, les prix augmentent sur un rythme annuel de 6,5 %. Les volumes, produits à un prix de revient considéré comme correct, sont en adéquation avec une demande qui semble avoir repris en cette fin d'été.

Le prix des veaux de 8 jours poursuit sa baisse saisonnière : - 0,8 % sur la semaine, à 88,72 € la tête en moyenne (environ 100 € pour un bon veau laitier Holstein). La période de vêlage des troupeaux laitiers pousse les prix vers le bas.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires