Note de conjoncture - Secteur de la viande bovine : Hausse du prix des bovins en France, 17ème semaine de baisse pour le veau.

Office de l'Elevage / DEP

Dans l'UE, en semaine 19, dernière semaine publiée, le prix moyen des gros bovins poursuit sa hausse (+ 0,3 %), à 2,95 € le kg : il est de 7,9 % supérieur à son niveau de 2007 à la même période. Le prix moyen est en hausse en Allemagne (+ 0,2 %), en Italie (+ 1,4 %) et aux Pays-Bas (+ 0,6 %). En revanche, il recule en Irlande (- 0,3 %).

Le prix moyen de la vache O3 reste orienté à la hausse, de 1,1 %, à 2,54 € le kg. Il est de 11 % supérieur à celui de 2007. Les prix continuent de progresser dans la plupart des principaux pays : Allemagne (+ 0,7 %), Pays-Bas (+ 1,4 %), Royaume-Uni (+ 1,7 %), Irlande (+ 0,14 %). Comparés à ceux de 2007, les prix se maintiennent à des niveaux élevés : + 18 % en Allemagne, + 10 % aux Pays-Bas, + 23 % au Royaume-Uni, et + 21 % en Irlande.

Le cours moyen des JB R3 se redresse, de 0,6 % à 3,12 € le kg, dépassant de 4,4 % celui de 2007. Les prix reculent en Allemagne (- 0,4 %) et en Espagne (- 1 %), mais augmentent en Italie (+ 1,7 %).

Le prix des boeufs R3 recule en Irlande (- 0,3 %) et reste stable au Royaume-Uni.

Dans la filière veau, le prix moyen de la viande poursuit son repli, de 1,3 % sur la semaine, à 4,83 € le kg, avec des prix toujours en recul en Italie (- 1,8 %). En revanche, le prix est stable aux Pays-Bas. Comparé à 2007, le prix moyen est en retrait de 6,1 %.

A 157 € la tête, le cours moyen des veaux de 8 jours recule de 2,4 % (- 12,7 % sur un an), à cause, entre autre, d'une baisse en Allemagne (- 1,3 %) et au Royaume-Uni (- 3,4 %). Les prix des veaux italiens sont stables sur la semaine. En revanche, ils sont repartis à la hausse aux Pays-Bas (+ 2 %).



En France, en semaine 20, le prix moyen des gros bovins progresse de 3 centimes, à 3,12 € le kg, dépassant ainsi de 6,1 % son niveau de 2007. Cette évolution est notamment due à la rareté de viande issue de vaches laitières, gardées pour la production de lait, dont les prix restent fermes. Toutes les productions bovines (mise à part le veau) profitent de cette situation et leur cours sont orientés à la hausse, y compris dans les catégories inférieures.

Les cours des vaches poursuivent leur hausse - les vaches R gagnent 3 centimes du kilo sur la semaine, les vaches O et P gagnent 2 centimes - et évoluent à des niveaux élevés par rapport à ceux de 2007 : + 7,7 % pour les vaches R, + 9 % pour les vaches O et + 9,4 % pour les vaches P.

Les prix des JB augmentent dans toutes les catégories, contrairement à la tendance saisonnière habituelle. Les JB U gagnent 4 centimes, les JB R, 3 centimes et les JB O, 2 centimes. Les cours s'élèvent respectivement à 9,8 %, 11,1 % et 11,8 % au-dessus de ceux de 2007. Les prix du boeuf augmentent de 3 centimes sur la semaine à 3,21 €/kg et ceux de la génisse de classe R augmentent de 5 centimes à 3,47 € du kilo.

Dans le secteur des broutards, le marché est en attente d'une amélioration du commerce avec l'Italie qui devrait intervenir dans les semaines qui viennent, suite à l'accord franco-italien conclu la semaine dernière et aux termes duquel les conditions de déplacement des animaux sont assouplies. Les évolutions sont contrastées d'un marché à l'autre : les prix des broutards charolais (mâles et femelles) sont orientés à la hausse à Clermont-Ferrand, comme ceux des limousins (mâles seulement) à Limoges. En revanche, les cours sont reconduits à Dijon et à Toulouse.

Le prix du veau de boucherie continue de chuter, pour la 17ème semaine consécutive. Il est en repli de 7 centimes sur la semaine, à 5,49 € le kg, ce qui le met à un niveau inférieur de 3,7 % à celui de 2007.

La filière veau de 8 jours pour l'engraissement enregistre un léger effritement des prix, de 0,8 € sur la semaine (- 22,5 % sur un an).

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires