Note de conjoncture - Secteur de la viande bovine : Légère progression des cours dans un marché toujours calme.

FranceAgriMer

Dans l'Union européenne, le prix moyen des gros bovins, entre les semaines 31 et 33, est quasiment stable (- 0,1 %) à 2,77 €/kg. Les températures élevées observées depuis plusieurs semaines ont été peu favorables à la consommation de viande bovine. Le marché demeure très calme, malgré la perspective de reprise de l'activité économique en septembre. De nombreux pays européens voient leurs cotations diminuer, c'est le cas notamment en Italie où les cours accusent une baisse de 2,1 % à 3,27 €/kg, en Espagne où elle est de 1,2 % à 2,73 €/kg, en Belgique où les cours s'effritent de 1 % à 2,62 €/kg. Une baisse plus modérée est observée, en Irlande (- 0,8 % à 2,63 €/kg) malgré une bonne dynamique d'exportations de bovins vivants vers l'Italie, l'Espagne et l'Irlande du Nord, au Portugal (- 0,7 % à 3,04 €/kg) et en Grèce (- 0,2 % à 3,62 €/kg). Les cours sont, par contre, en progression de 3,7 % au Royaume-Uni à 3,01 €/kg, où l'offre est plus réduite en ce moment. Ils sont stables en Allemagne (+ 0,1 %) à 2,67 €/kg, où les disponibilités couvrent les besoins légèrement accrus du fait des aux promotions en GMS de fin d'été, et demeurent stables aux Pays-Bas à 2,32 €/kg.

Le prix moyen des JB R3 perd 0,2 % à 3,13 €/kg. Il baisse en Italie de 3,7 % à 3,49 €/kg, progresse en Espagne et en Allemagne de 0,6 % à 3,17 et 3,01 €/kg. Le prix moyen européen est en repli de 2,4 % par rapport à la même semaine de 2008. En raison des conditions caniculaires qui y règnent, les demandes grecque et Italienne sont limitées depuis plusieurs semaines.

En Irlande, la cotation des boeufs R3 diminue de nouveau de 1 % sur la quinzaine à 2,78 €/kg, soit un repli de 14,6 % sur un an.

Le prix des vaches O3 progresse de 0,4 % à 2,33 € le kg, inférieur de 10,4 % au prix relevé la semaine 33 de 2008. En deux semaines, il progresse de 0,5 % en Irlande à 2,19 €/kg, est stable aux Pays-Bas à 2,34 €/kg, malgré une offre en vaches laitières de réforme qui augmente globalement. La cotation baisse de 0,1 % en Allemagne à 2,4 €/kg.

Le prix moyen de la viande de veau progresse de 1 % sur les 15 derniers jours, à 4,89 €/kg. Dans un marché peu actif, les cours sont stables en Italie à 4,4 €/kg, augmentent de 1,2 % aux Pays-Bas à 4,05 €/kg (hausse due à un léger repli de l'offre) et de 0,7 % en Belgique à 6,05 €/kg.
Le cours des veaux de 8 jours perd 1,3 % à 184 € par animal. Les prix fléchissent aux Pays-Bas de 2,5 % à 155 €/tête. Les cours sont reconduits sur la quinzaine à 214 €/tête en Espagne, tout comme en Italie à 205 €/tête et en Allemagne à 239 €/tête. Sur des marchés habitués à de fortes volatilités des cours, la référence irlandaise gagne 13,4 % à 149 €/tête et la cotation britannique, quant à elle, perd 9,1 % à 119 €/tête.

En France, entre les semaines 32 et 34, le prix moyen pondéré des gros bovins entrée abattoir a augmenté de 1 centime à 2,95 €/kg, en repli de 6,4 % par rapport à la même période en 2008. La demande s'est raffermie en prévision de la rentrée scolaire, avec progressivement la reprise des achats de la restauration collective puis des ménages.

Dans un contexte de faible volume échangé, la cotation nationale des vaches O est stable à 2,65 €/kg ayant gagné 1 centime en semaine 33 puis l'avoir perdu en semaine 34, en baisse de 9,6 % sur un an. La cotation des vaches de classe P est reconduite depuis 3 semaines à 2,41 €/kg, en baisse de 7,7 % sur un an.

La cotation des jeunes bovins de classe U progresse de 3 centimes à 3,36 €/kg en semaine 33 puis a été reconduite en semaine 34 ( 1,8 % par rapport à la même semaine en 2008). Le renforcement des échanges avec l'Italie raffermisse les cours. Le prix moyen des jeunes bovins R et O affiche respectivement une progression de 1 et 2 centimes à 3,07 €/kg et 2,64 €/kg.

Les prix des génisses de classe R progressent de 1 centime à 3,26 €/kg, quasiment inchangés depuis l'automne dernier. Ceux des boeufs de classe R évolue de la même façon sur la quinzaine et s'établissent à 3,19 €/kg ( 4,8 % par rapport à la semaine 34 de 2008).

Les prix des broutards charolais de 300 350 kg perdent 1 centime à 2,49 €/kg, ceux des limousins de même catégorie progressent de 3 centimes à 2,59 €/kg. Les prix des broutards croisés progressent de 1 centime à 2,2 €/kg. L'activité sur les marchés redémarre doucement, avec une demande renforcée pour les broutards de qualité supérieure.

Le prix de la viande de veau de boucherie est à la hausse depuis un mois après une longue période de stabilité (depuis l'automne 2008). Il est en progression de 11 centimes sur la dernière quinzaine (+ 2 %) à 5,57 €/kg (9,3 % de mieux que la semaine 32 de 2008). La demande s'améliore en raison de la rentrée et de la fin de la période de fortes chaleurs pendant laquelle la consommation en viande de veau a été limitée.

La cotation des veaux de huit jours a poursuivi sa baisse saisonnière, mais de façon plus modérée, en se repliant de 1,9 % ( 2,1 centimes) sur la quinzaine pour s'établir à 109 €/tête sur des marchés qui sont très sélectifs depuis plusieurs semaines. Elle demeure en progression de 11,9 % par rapport à la semaine 34 de 2008.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires