Note de conjoncture - Secteur de la viande bovine : Nouvelle baisse marquée des cours, principalement ceux des vaches

Office de l'Elevage / DEP

Dans l'UE, en semaine 45, le prix moyen des gros bovins est en recul sensible de 1 %, à 2,88 € le kg. Il est de 4,8 % supérieur à celui de 2007 à la même période. Depuis le début de l'année, il progresse en moyenne de 2,6 %. La baisse actuelle est le résultat d'un nouveau recul prononcé des cours des vaches, en particulier en Allemagne et aux Pays-Bas. Dans ces deux pays, le prix moyen recule de 3,3 et 3,6 % tandis qu'il est stable en Italie et en léger recul en Irlande.

Le prix moyen des JB R3 perd 0,3 % cette semaine, à 3,25 € le kg alors qu'il devrait être en hausse saisonnière, comparé aux années précédentes. Il reste de 7,3 % au dessus de son niveau de 2007 mais ne progresse que de 3,6 % en moyenne depuis le début de l'année . Il est en retrait de 0,9 % en Allemagne (peut-être s'agit-t-il d'une rétention d'animaux à cause de la dégradation des prix de ces dernières semaines). En Italie, les prix sont reconduits, avec une légère progression des abattages. Par rapport à 2007, le prix moyen est supérieur de 9,5 % en Allemagne et de 3,2 % en Italie.
Le prix moyen des boeufs R3 irlandais recule de 0,2 %, à 3,08 € le kg (+14,7 % en un an). L'écart avec le prix britannique est de 6,6 % au profit de ce dernier.

Le cours des vaches O3 diminue en moyenne de 2,8 % sur la semaine, à 2,31 € le kg, soit pratiquement son niveau de 2007 (+0,2 %). Mais il est maintenant en retrait de 0,6 % en moyenne depuis le début de l'année. Il est en chute en Allemagne (-5,6 %) et aux Pays-Bas (-3,3 %), à la fois en raison de la faible demande des pays de l'Europe de l'est et des reports de consommation sur des viandes moins chères. Car les prix restent supérieurs de 3,5 % en Allemagne et de 7,1 % aux Pays-Bas comparés à ceux de 2007. En Irlande la baisse sur la semaine se limite à 0,2 % (+21,3 % en un an).

Dans la filière veau, le prix moyen de la viande continue de reculer, de 1,2 %, à 4,63 € le kg, avec une baisse identique de 2,5 % en Italie et aux Pays-Bas. Il est de 28 % inférieur à celui de 2007.
A 150,54 € la tête, le prix des veaux de 8 jours baisse de 0,6 % (-0,2 % en un an) mais les prix néerlandais et italiens sont stables. Le recul est lié à la baisse des prix des petits veaux en Allemagne (-3,5 %) et en Espagne (3,7 %).

En France, en semaine 46, la baisse des prix des gros bovins s'accentue et la tension est très vive entre producteurs et industriels. Le prix moyen recule de 3 centimes, à 2,87 € le kg. Il est ainsi de 8,3 % inférieur à son niveau de 2007 à la même période. Depuis le début de l'année, il recule en moyenne de 7,7 %. Cette situation résulte d'une nouvelle chute des cours des vaches suite à la décharge des herbages, l'accélération des réformes de vaches laitières entraînant un recul du prix des JB qui, à cette période de l'année étaient traditionnellement en phase de progression.

Les cours des vaches R de qualité bouchère qui avaient jusqu'à la semaine dernière bien résisté à l'érosion sont en repli de 4 centimes, à 3,11 € le kg. Le recul est semblable à celui de la qualité industrielle O, à 2,43 € le kg. Le prix de la vache P chute de 6 centimes, à 2,14 € le kg. Sur un an, les prix de ces trois classes diminuent respectivement de 4,6, 16,2 et 19,2 %. Ils se situent tous en dessous des niveaux de 2005.

Les cours des JB U et R baissent de 2 et de 4 centimes, à 3,46 et 3,20 € le kg, soit +3,9 et +2,6 % par rapport à 2007. Les prix des JB O suivent le rythme de baisse des vaches destinées à la transformation : -5 centimes, à 2,81 € le kg (-2,4 % en un an). Suite à l'accord signé le 14 novembre dernier assouplissant les conditions d'échanges d'animaux, les engraisseurs italiens attendront sans doute la mi décembre pour remplir les ateliers, début de la période d'inactivité vectorielle en Italie. A partir de cette date les bovins vaccinés contre les sérotypes 1 et 8 pourront rentrer sans délai en Italie.

Sur le marché des broutards, peu représentatifs en ce moment, les cours des mâles charolais de 350 et 450 kg baissent respectivement de 4 et 6 centimes du kg tandis que ceux des limousins et des croisés sont reconduits. Dans ce secteur tous les prix actuels sont supérieurs à ceux de 2007, entre 1,5 et 5 % selon les races d'animaux.

Dans la filière veau, le prix moyen de la viande est stable, à 5,47 € le kg, pour la 6° semaine consécutive (l'offre est adaptée à la demande), mais il se situe à -18,2 % comparé à celui de 2007.
A 63,39 € la tête en moyenne, le prix des veaux de 8 jours progresse de 2,7 % sur la semaine, mais recule de 39,2 % par rapport à 2007. Le pic des vêlages dans les troupeaux laitiers est passé depuis deux mois.

En termes de consommation, si les prix au détail n'ont pas évolué entre septembre et octobre 2008 pour les viandes, ils ont tout de même progressé de 4,2 % depuis octobre 2007 et de 4,6 % sur les 10 premiers mois de 2008 par rapport à 2007 (dont 3,9 % pour le boeuf et 6,3 % pour le veau), selon les données de l'INSEE.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires