Note de conjoncture - Secteur de la viande bovine : Nouvelle baisse sensible des cours des JB :

FranceAgriMer

Dans l'UE, en semaine 47, le prix moyen pondéré des gros bovins recule de 0,2 %, à 2,86 € le kg. Il est en repli de 2,4 % par rapport à la même période de 2008 mais reste en hausse de 0,4 % comparé à celui du début de l'année. Le prix communautaire est tiré vers le bas par la baisse sensible du prix des JB, même si l'offre commence à fléchir avec la mise en pâturage des animaux. Dans les principaux pays producteurs on constate une situation inverse de celle de la semaine précédente : hausse des cours aux Pays-Bas (+ 0,5 %), baisse en Allemagne ( 0,1 %) et en Irlande ( 0,5 %).

Le prix moyen des JB R3 enregistre un recul de 0,8 %, à 3,21 € le kg. Il est encore de 3,2 % supérieur à celui de 2008 mais il est de 2,3 % en dessous de son niveau de début d'année. La demande allemande est limitée alors que les sorties augmentent, d'où un prix en baisse de 1,6 %. En Italie il est stable, avec des approvisionnements réduits à cause des congés qui s'étalent du 25 avril au 01 mai. A 3,66 € le kg, le prix italien reste le plus élevé de l'UE. Comparés à ceux de 2008, les prix actuels sont à + 3,7 % en Allemagne et à + 4,9 % en Italie.
Le cours moyen des boeufs R3 en Irlande est reconduit, à 2,93 € le kg ( 10,1 % en un an).

Le cours des vaches O3 continue de progresser, de 0,7 % en moyenne sur la semaine, à 2,35 € le kg. Il est de 5,8 % inférieur à celui de 2008, mais en hausse de 3,5 % depuis le début de l'année. La situation de marché est contrastée entre l'Allemagne (+ 2 %), l'Irlande ( 2,5 %) et les Pays-Bas (+ 0,6 %). Les prix y sont en recul respectivement de 9,2, 10 et 8 % rapportés à ceux de 2008. Aujourd'hui les prix allemand et néerlandais sont comparables, mais à 9,7 % du prix français, le plus élevé de l'UE.

Dans la filière veau, le prix moyen de la viande recule de 1 %, à 4,73 € le kg ( 4,8 % en un an) en raison d'un net repli en Italie ( 3,8 %).
A 186,35 € la tête, celui des veaux de 8 jours connaît un léger tassement ( 0,3 %) sous l'effet d'une nouvelle baisse importante de 27,7 % au Royaume-Uni sur la semaine.

En France, en semaine 18, le prix moyen des gros bovins est stable, à 2,95 € le kg. Il est de 4,2 % inférieur à celui de 2008 mais progresse de 1 % depuis le début de l'année. Cette situation est le résultat d'une offre modérée de vaches de réforme et de la baisse saisonnière du prix des JB.

Les cours des JB U et R reculent de 4 et 3 centimes, à 3,36 et 3,08 € le kg tandis que ceux des O sont stables à 2,69 € le kg. Cette baisse ne devrait pourtant pas durer jusqu'au début de l'été comme les années précédentes en raison du recul des abattages : 12,6 % entre mars 2008 et mars 2009, 12,2 % en cumul de janvier à mars 2009 comparés à la même période en 2008. Par rapport à 2008, les prix actuels sont à + 1,5 % pour les U, + 0,7 % pour les R et 3,9 % pour les O mais sur les 4 premiers mois de l'année les prix baissent nettement : 6,4, 7,8 et 7,9 %.

Les prix des vaches poursuivent leur orientation à la hausse, de 2 centimes pour les R et les O (à 3,13 et 2,63 € le kg) et de 1 centime pour les P (à 2,43 €). En cumul de janvier à mars 2009, les abattages sont en hausse de 11,2 % en raison de la mise à la réforme de vaches avant le début de la nouvelle campagne laitière. Depuis, les sorties sont plus modérées. Sur un an l'évolution des prix est nettement négative : 5,4 % pour les R, 7,7 % pour les P et 7,9 % pour les O. Depuis le début de l'année, les cours sont davantage soutenus ; respectivement + 0,6 %, + 6 % et + 9,9 %.

La forte baisse de la demande italienne se ressent dans la dégradation des prix des broutards qui baissent de 2 à 5 centimes du kg selon les races, plus particulièrement pour les charolais lourds de 450 kg. Les prix restent tout de même entre 16 et 22 % au- dessus de ceux de 2008.

Dans la filière veau, le reflux du prix de la viande semble se confirmer, avec 2 centimes, à 5,42 € le kg ( 4,2 % sur un an). Jusqu'ici l'offre était adaptée à la demande mais dans un équilibre fragile qui tend à basculer avec une offre plus conséquente. Entre mars 2008 et mars 2009, les abattages de veaux de boucherie progressent de 7,1 % et de 5,2 % en cumul sur les 3 premiers mois de l'année.
La hausse du prix moyen des veaux de 8 jours se poursuit, à 150,88 € la tête, soit + 3,9 % sur la semaine et + 18,5 % sur une année. On est au creux des vêlages dans les troupeaux laitiers.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires