Note de conjoncture - Secteur de la viande bovine : Nouvelle hausse sensible de la viande de veau en France.

Office de l'Elevage / DEP

Dans l'UE, en semaine 34, le prix moyen des gros bovins progresse de 0,4 %, à 3 € le kg. Il est ainsi de 9,2 % supérieur à celui de 2007 à la même période. Depuis le début de l'année, il est en hausse de 7,1 %. Sur la semaine la situation est contrastée dans les principaux pays producteurs : le prix est stable en Italie, en augmentation en Allemagne (+0,8 %) et aux Pays-Bas (+0,9 %) ; il est en baisse de 0,4 % en Irlande malgré des disponibilités limitées.

Le cours des JB R3 progresse en moyenne de 0,4 %, à 3,21 € le kg, dépassant ainsi de 9,4 % son niveau de 2007. Il est inchangé en Italie alors qu'il augmente de 1 % en Allemagne où la baisse des apports se poursuit. Par rapport à 2007, les prix augmentent de 11,8 % en Allemagne et de 9,4 % en Italie.
En Irlande, le prix des boeufs R3 est en recul de 0,4 %, à 3,24 € le kg (soit pratiquement l'équivalent du prix moyen communautaire des JB). Comparé à 2007, il progresse de 19,5 %.

Le prix moyen des vaches O 3 progresse, sur la semaine, de 0,3 %, à 2,61 € le kg. Il est de 9,7 % supérieur à celui de 2007. Dans l'ensemble les apports augmentent, mais sont facilement absorbés par la demande, d'où une poursuite de la hausse des prix ; +0,7 % en Allemagne, +0,6 % aux Pays-Bas. Par rapport à 2007, ils restent élevés : +12,9 % en Allemagne, +12,4 % aux Pays-Bas, +12,2 % en Irlande.

Dans la filière veau, le prix moyen de la viande est en hausse de 2,2 %, à 4,38 € le kg, avec une progression marquée de 6 % aux Pays-Bas, ce qui est traditionnel à cette période de l'année. Le prix italien est stable, à niveau bas (il est par exemple de 26 % inférieur au prix français).
Pour les veaux de 8 jours, à 160,38 € la tête, le prix moyen augmente de 0,3 % sur la semaine ( mais -6,2 % sur un an), avec une nouvelle baisse importante aux Pays-Bas (-8,3 %) où le prix est le plus bas (106,85 €) des principaux pays producteurs.

En France, en semaine 35, le prix moyen des gros bovins recule de 1 centime, à 3,14 € le kg, poursuivant sans à-coup sa baisse saisonnière. Il n'est plus que de 0,3 % supérieur à celui de 2007 à la même période. Depuis le début de l'année, il progresse de 1 %. La demande plus importante que pourrait occasionner une météo plutôt fraîche ne semble pas avoir d'effet sur des prix plutôt orientés à la baisse, en cette période de réapprovisionnement de rentrée.
Selon les données TNS, la consommation de viande bovine recule de 1,6 % en un an et de 3,8 % depuis le début de l'année, pour des prix en hausse de 1,2 et 2,8 % sur les mêmes périodes. La consommation des ménages en steak haché recule plus fortement : de 3,7 et de 3,3 %, avec des prix dont la hausse est plus atténuée : +0,6 et +0,8 %.

Les abattoirs sont suffisamment couverts en vaches de réformes laitières. Les prix des vaches O et P destinées à la transformation baissent respectivement de 3 et 1 centimes, à 2,90 et 2,60 € le kg. La demande de vaches de race à viande étant plus soutenue, le prix des vaches R ne recule que de 1 centime, à 3,43 € le kg. Les cours des vaches O retrouvent leur niveau de 2007, ceux des vaches R sont à +2,1 % et ceux des O, à -2,3 %.

Les prix des JB O, de qualité comparable aux vaches de second choix, suivent ce mouvement baissier, avec un recul de 1 centime, à 2,84 € le kg (+3,3 % en un an). Ceux de la classe R sont stables à 3,19 € le kg (+8,1 % en un an) et ceux de la qualité U progressent de 1 centime, à 3,43 € le kg (+8,2 % par rapport à 2007).
Les qualités bouchères en boeufs et en génisses R sont en repli de 1 centime, à 3,34 et 3,52 € le kg, soit 4,4 et 0,6 % de plus qu'en 2007 pour la même semaine.

Dans le secteur des broutards on constate la nette remontée des prix des mâles limousins de 300 kg, après plus d'un moins de prix inchangé. : +12 centimes, à 2,64 € le kg. Cette hausse inhabituelle pourrait être due aux engraisseurs italiens qui reporteraient leurs achats de blondes d'Aquitaine ( dans les zones qui sont en période de rétention après vaccination) sur du limousin. Les cours des mâles charolais de 350 et 450 kg progressent respectivement de 3 et 2 centimes, à 2,44 et 2,34 € le kg. Il s'agit là probablement d'ajustements de prix à des évolutions réelles de marché

Les cours de la viande de veau confirment leur remontée de la semaine dernière avec une nouvelle hausse de 10 centimes, pour un prix moyen de 5,19 € le kg (mais -18,9 % sur un an). Du 13 juillet au 10 août 2008, la consommation des ménages a diminué de 10 % par rapport à la même période de 2007. Dans le même temps, les prix ont augmenté de 4,8 %.
Alors qu'on s'approche du pic de vêlage des troupeaux laitiers, les prix des veaux de 8 jours sont en recul de 8 % sur la semaine, à 89,48 € la tête, soit une baisse de 28,6 % par rapport à 2007.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires