Note de conjoncture - Secteur de la viande bovine : Poursuite de la hausse des prix des vaches de qualité industrielle :

Office de l'Elevage

En semaine 9, dans l'UE, le prix moyen des gros bovins progresse de 0,3 %, à 2,90 € le kg. Il est en recul de 1,3 % par rapport à la même période de 2008. Depuis le début de l'année, il augmente de 1,7 %. Le marché communautaire se caractérise par une nette hausse des prix des vaches. La limitation des disponibilités a pour conséquence une hausse dans les principaux pays producteurs que sont l'Allemagne, l'Italie et les Pays-Bas tandis que les prix continuent à baisser en Irlande en raison de sorties importantes.

Le prix moyen des JB R3 est en repli de 0,2 %, à 3,33 € le kg. Il dépasse toujours celui de 2008 de 4,7 % et progresse de 1,2 % depuis le début de l'année. Après la nette progression de la semaine précédente (+4,9 %), le prix italien se réajuste à la baisse (- 3,3 %) alors qu'en Allemagne il est en hausse de 1 % sur la semaine. Les abattages de JB y sont en réduction de 2 % d'une semaine sur l'autre. Par rapport à 2008, les prix actuels progressent de 3,7 % en Allemagne et de 8,4 % en Italie.
En Irlande, le repli du prix moyen des boeufs R3 se poursuit, à 2,97 € le kg, soit une baisse de 1,2 % sur la semaine (de 7,2 % en un an).

Le cours des vaches O3 augmente en moyenne de 1,5 %, à 2,31 € le kg, mais il est en retrait de 6,2 % comparé à celui de 2008. Sur la semaine il est en hausse sensible de 1,6 % en Allemagne (où les abattages de vaches diminuent de 6 %) et de 2,4 % aux Pays-Bas (où l'offre a maintenant tendance à se réduire). A 2,50 € le kg, les prix français et irlandais sont comparables alors que le cours français a longtemps été le plus élevé de l'UE. Les prix actuels sont toujours nettement inférieurs à ceux de 2008 : de 8 % en Allemagne, de 7,1 % en Irlande, de 4,2 % aux Pays-Bas.

Dans la filière veau, les prix sont orientés à la hausse : de 0,5 % pour la viande, à 4,89 € le kg ( 14,9 % en un an) avec une reconduction des prix italien et néerlandais et de 0,4 % pour les veaux de 8 jours, à 172,28 € la tête, grâce à la hausse de 2,1 % en Italie sur la semaine.
Avec 3098 tonnes, les expéditions de viande de veau depuis les Pays-Bas vers la France, l'Allemagne et l'Italie sont en recul de 18,4 % en semaine 9 par rapport à 2008. Depuis le début de l'année, elles sont de 15 % inférieures comparées à la même période de 2008.

En France, la situation de marché est comparable à celle de la semaine précédente : nouvelle hausse sensible du prix des vaches destinées à l'industrie de transformation en raison d'une demande soutenue des abattoirs pour la fabrication de steak haché et reconduction du prix des JB. En semaine 10, le prix moyen des gros bovins progresse de 2 centimes, à 2,96 € le kg. Il reste de 4,2 % inférieur à son niveau de 2008. Depuis le début de l'année, il augmente en moyenne de 1,4 %.

Le prix moyen des JB U et R est inchangé, à 3,56 et 3,29 € le kg, en hausse de 2,6 et 2,2 % par rapport à celui de 2008. L'offre sur le marché national est en retrait (les abattages ont diminué de 9,6 % en janvier, après les -10,9 % de décembre dernier) alors que la demande italienne reste bonne, compte tenu du déficit de production dans ce pays. Le prix des JB O suit le mouvement de hausse des vaches de réforme, avec +1 centime, à 2,84 € le kg (-0,4 % en un an).

Les prix des vaches enregistrent des baisses importantes comparés à ceux de 2008 : -11,8 % pour les P, -10,5 % pour les O et -3,7 % pour la qualité bouchère R dans un contexte de progression des abattages et de morosité de la consommation. Mais sur la semaine, les cotations sont en hausse respectivement de 5, de 3 et de 1 centimes, à 2,32, 2,55 et 3,11 € le kg. Les besoins en ressources pour le steak haché congelé sont importants. A part le filet et une partie du faux filet, les autres pièces en choix secondaire sont intégralement utilisées pour la fabrication de steak.

Sur le marché des broutards, les prix sont orientés à la hausse de 5 centimes du kg pour les mâles charolais de 450 kg, de 2 centimes pour les limousins de 300 kg. Les prix sont de 3,3 et 14,7 % supérieurs à ceux de 2008. Les accords avec l'Espagne (autorisation d'importation d'animaux vaccinés sans délai après la dernière injection, jusqu'au 31 mars prochain) et l'Italie (importations d'animaux âgés de plus de 90 jours vaccinés depuis au moins 30 jours, sans limitation dans le temps) facilitent les expéditions françaises.

A 112,96 € la tête, la cotation des veaux de 8 jours progresse de 5,2 % sur la semaine (de 88 % depuis le début de l'année mais recule de 7,2 % en un an). Les entrées corrigées de petits veaux dans les ateliers d'engraissement diminuent de 4,7 % entre février 2008 et février 2009. Depuis janvier, les entrées sont en retrait de 9,9 %.
Dans le même temps, les sorties de veaux engraissés augmentent de 25,1 % mais le prix moyen de la viande est inchangé, à 5,48 € le kg (-14,7 % en un an) depuis la mi-octobre 2008, malgré une consommation qui ne suit pas. Elle n'a cependant pas été affectée par la concurrence de la viande porcine et ses traditionnelles promotions de début d'année.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires