Note de conjoncture - Secteur de la viande bovine : Recul important des prix de la viande de veau en France.

Office de l'Elevage / DEP

Le prix moyen des gros bovins dans l'UE, en semaine 12, est en baisse de 0,2 %, à 2,92 € le kg. Il reste de 4,6 % supérieur à son niveau de 2007 à la même période. Il est comparable à son niveau de 2006. Cette situation tient au repli saisonnier des prix des JB dont les sorties sont plus nombreuses et devraient s'accélérer dans les semaines à venir. Le prix moyen est stable en Italie, en hausse en Irlande (+ 0,6 %), en baisse en Allemagne (- 0,3 %), aux Pays-Bas (- 0,8 %) et surtout au Danemark (- 5,6 %). Ce pays est un des principaux producteurs de JB.

Sur la semaine, les prix des JB R3 sont, en moyenne, en recul de 0,2 % à 3,16 € le kg, soit un prix toujours supérieur de 2,2 % à celui de 2007. Les prix restent inchangés en Italie mais sont orientés à la baisse en Allemagne (- 0,3 %). Les prix actuels, comparés à ceux de 2007, sont à + 6,2 % en Italie et à + 6,6 % en Allemagne. La présence du premier cas de sérotype 8 de la FCO en Italie, notifié à l'OIE, en plein coeur de la zone de production et d'engraissement (région de Vérone), dans un élevage laitier (ce qui laisse supposer l'existence à proximité d'élevages d'engraissement qui propagent le virus), là où précisément sont expédiés les animaux français, pourrait faciliter la reprise des échanges d'animaux entre la France et l'Italie qui a fermé ses frontières aux JB, broutards et veaux français non vaccinés des zones règlementées.

Les cours des boeufs R3 irlandais progressent de 0,4 % sur la semaine (+ 12,8 % en un an) alors que ceux des boeufs britanniques reculent de 1,1 %. Ces derniers sont maintenant inférieurs de 0,8 % aux premiers, malgré la baisse de la livre sterling par rapport à l'euro.

On entre dans la période de baisse saisonnière des abattages de vaches, ce qui devrait entraîner dans les semaines à venir une hausse des prix. Pour l'instant, le prix moyen des vaches O3 est reconduit d'une semaine sur l'autre, à 2,46 € le kg. Il est de 8,7 % au dessus de celui de 2007. Mais il est en retrait de 0,6 % en Allemagne (l'offre suffit à couvrir les besoins des abatteurs et la demande est calme) alors qu'il progresse de 1,1 % en Irlande et de 0,7 % aux Pays- Bas. Par rapport à 2007 les prix actuels sont élevés : + 16,4 % en Allemagne, + 9,9 % aux Pays- Bas et + 16,5 % en Irlande.

Dans le secteur du veau, les prix sont stables pour la viande, à 5,67 € le kg à l'image des prix italiens et néerlandais. Ils dépassent de 9 % ceux de 2007.

Les cours des veaux de 8 jours se tassent légèrement (- 0,2 %) à 160,40 € la tête. Alors qu'ils sont, là aussi, stables en Italie et aux Pays-Bas, ils enregistrent une forte baisse au Royaume-Uni. Il semblerait que les petits veaux britanniques qui habituellement partent aux Pays-Bas soient retenus sur place pour engraissement et revente en broutards.

En France, en semaine 13, la situation des prix correspond aux courbes saisonnières : repli des cours des JB dont les sorties augmentent et stabilité de ceux des vaches en cette fin de campagne laitière. Le prix moyen des gros bovins est orienté à la baisse, à 3,05 € le kg (-1 centime). Il est de 2,7 % supérieur à celui de 2007 mais descend en dessous de son niveau de 2005.

Les cours des JB poursuivent leur baisse saisonnière, de 3 centimes du kg pour les classes U et R, qualités moins recherchées en cette période de consommation calme. Les prix restent cependant de 4,6 et 6,8 % au dessus de ceux de 2007. La classe O est stable sur la semaine (+ 4,5 % en un an) suivant en cela l'orientation des vaches O qui correspondent à la même qualité. Les prix des qualités bouchères R en vaches sont inchangés (+ 3,9 % par rapport à 2007), ceux des boeufs et génisses reculent de 1 centime du kg.

Les cours des vaches O sont stables (+ 6,5 % en un an), ceux des vaches P progressent de 1 centime du kg, à + 6,2 % comparés à 2007.

Le marché des broutards reste difficile, en particulier pour les mâles et les femelles charolais dont les prix baissent de 3 centimes du kg. Ceux des mâles limousins sont stables. Les mâles croisés et rustiques ne sont toujours pas cotés.

C'est sur le marché de la viande de veau que la situation est la plus tendue, avec un nouveau recul important du prix moyen : de 9 centimes, à 6,18 € le kg. S'il est encore supérieur de 9,7 % à celui de 2007, il est maintenant en dessous de la courbe de 2006. En 3 semaines il a perdu 25 centimes du kg. La production est là mais la consommation ne suit pas. Elle a baissé de 15 % en janvier-février de cette année par rapport à la même période de 2007 alors que les prix ont augmenté de 10 %. Des reports de consommation se font sur la volaille et sur le porc qui sont également en baisse.

Les prix des petits veaux sont modérés, à 127,12 € la tête, soit un écart de 23 % en moins par rapport à 2007. La fin des vêlages amène moins d'animaux sur le marché.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires