Note de conjoncture - Secteur de la viande bovine : Relative stabilité des cours dans l'U.E. et en France.

FranceAgriMer

Dans l'Union européenne, le prix moyen des gros bovins est resté stable entre la semaine 39 et la semaine 40 à 2,73 €/kg. Plusieurs pays importants ont des cours quasiment stables : en Espagne (- 0,1 % à 2,78 €/kg), en Allemagne (+ 0,1 % 2,59 €/kg) et en Irlande (+ 0,1 % à 2,64 €/kg). Seuls les cours de deux pays progressent de façon plus significative : en Grèce (+ 1,5 % à 3,73 €/kg) et en Italie (+ 0,6 % à 3,32 €/kg). Les cours des autres pays se contractent : aux Pays-Bas (- 2 % à 2,14 €/kg), au Royaume-Uni (- 0,7 % à 2,83 €/kg), au Portugal (- 0,6 % à 3,04 €/kg) et en Belgique ( 0,5 % à 2,5 €/kg). Par rapport à la semaine 40 de 2008, le prix moyen européen perd 25 centimes soit 8,4 %.

Le prix moyen des JB R3 est en repli de 0,4 % à 3,13 €/kg sur la semaine et de 3,8 % par rapport à celui de la semaine 40 de 2008. Sur la semaine, les cours progressent de 2,1 % en Grèce à 4,28 €/kg et de 1,7 % en Allemagne à 3,09 €/kg, où il existe de fortes disparités d'évolution de cours entre les régions, pouvant aller jusqu'à 10 centimes/kg entre les länder du Sud et ceux du Nord-Ouest, où la demande est plus soutenue. Les cours chutent fortement en Espagne (- 12,6 % soit - 40 centimes) à 2,75 €/kg et en Italie (- 8,1 % soit 29 centimes) à 3,32 €/kg.

La cotation européenne des boeufs R3 se replie cette semaine de 1 centime à 2,92 €/kg ( 10,9 % par rapport à la même semaine en 2008), les boeufs R3 irlandais sont stables sur la semaine à 2,78 €/kg. La cotation européenne moyenne des génisses R3 est également stable à 3,09 €/kg sur la semaine mais perd 6,7 % sur un an.

Le prix des vaches O3 est en retrait de 0,3 % à 2,19 € le kg, il est inférieur de 12,7 % à celui d'il y a un an. Sur la semaine, il baisse de 1,5 % aux Pays-Bas à 2,13 €/kg, de 1 % au Royaume-Uni à 2,18 €/kg et de 0,4 % en Allemagne à 2,17 €/kg, où un manque de valorisation des pièces est pénalisant pour les cours. Il est stable en Irlande à 2,24 €/kg, dans un contexte d'offre limitée mais de faible compétitivité face à l'offre britannique en raison de la faiblesse relative de la livre sterling face à l'euro.

Supérieur de 8,3 % à celui relevé en semaine 40 de 2008, le prix moyen de la viande de veau est stable cette semaine à 5,16 €/kg, avec des cours reconduits aux Pays-Bas à 4,41 €/kg, en Italie à 4,85 €/kg et en Belgique à 6,25 €/kg.

Le cours des veaux de 8 jours affiche une légère hausse de 0,5 % à 172 € par animal. Les cotations sont reconduits en Allemagne à 239 €/tête, en Italie à 178 €/tête et aux Pays-Bas à 154 €/tête. Il baisse de 1 % en Espagne à 210 €/tête. Sur les Iles britanniques, la cotation progresse de 18,2 % à 133 €/tête en Irlande et baisse de 3,3 % au Royaume-Uni à 112 €/tête.

En France, le prix moyen pondéré des gros bovins entrée abattoir se redresse légèrement en semaine 41, à 2,88 €/kg, en hausse de 1 centime par rapport à la semaine précédente mais demeure en baisse de 5,3 % sur un an. L'activité sur les marchés est calme avec des disponibilités globalement mesurées et une demande peu soutenue, à part pour les pièces en promotion.

La cotation nationale des vaches O gagne de nouveau 1 centime (+ 0,4 %) sur la semaine à 2,55 €/kg (- 6,9 % sur un an), et celle des vaches de classe P reste stable à 2,26 €/kg (- 7,4 % sur un an). Pour les vaches de qualité moindre, la demande espagnole s'est ralentie tandis que les vaches de race pure et de qualité supérieure, la demande italienne s'améliore légèrement.

Le prix des génisses de classe R est stable à 3,18 €/kg (- 6,8 % par rapport à la semaine 41 de 2008). Celui des boeufs de classe R est en léger repli de 1 centime à 3,09 €/kg ( 4 % sur un an).

La cotation des jeunes bovins de classe U affiche une progression de 1 centime à 3,35 €/kg en semaine 41 ( 3,5 % par rapport à la même semaine en 2008). Le prix moyen des jeunes bovins R gagne 3 centimes à 3,09 €/kg et celui des jeunes bovins de classe O en gagne 4 (+ 1,5 %) à 2,72 €/kg (les deux catégories sont en repli de 4,6 % sur un an), du fait d'une demande intérieure légèrement raffermie.

Les prix des broutards mâles charolais de 300 350 kg progressent de 2 centimes cette semaine à 2,41 €/kg (en progression de 5,7 % par rapport à la même semaine l'an dernier) tandis que ceux des limousins de même catégorie sont également stables à 2,58 €/kg (+ 0,4 % / 2008), les prix des croisés gagnent 1 centime à 2,2 €/kg (+ 0,5 % / 2008). La cotation des femelles charolaises de 6-12 mois de 270 kg gagne 2 centimes à 1,9 €/kg, en retrait de 11,6 % par rapport à 2008.

Dans un contexte de maintien de l'équilibre entre offre et demande, les prix de la viande de veau de boucherie sont reconduits comme depuis un mois et demi à 5,61 €/kg à un prix supérieur de 2,9 % à celui relevé en semaine 41 l'an passé.

La cotation des veaux de huit jours se redresse légèrement cette semaine de 1,6 % (+ 1,2 €) pour s'établir à 80 €/tête. En raison de la baisse saisonnière des vêlages, les disponibilités sont plus limitées en ce moment, ce qui soutient les cours et redonne de la fluidité dans les échanges. La cotation affiche une nette progression (+ 29,9 %) par rapport à la semaine 41 de 2008.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires