Note de conjoncture - Secteur de la viande bovine : Repli des prix des JB et des vaches de second choix

Office de l'Elevage / DEP

Après une hausse régulière depuis le début de l'année (de 4,7 % en moyenne), le prix moyen des gros bovins dans l'UE est en baisse, en semaine 11, de 0,3 %, à 2,93 € le kg. Il est cependant de 4,4 % supérieur à son niveau de 2007. On entre dans une période de baisse saisonnière des abattages de vaches de réforme laitières ou allaitantes et d'augmentation de la part des JB dans les abattages. Cela devrait se traduire dans les semaines qui viennent par un accroissement du prix des vaches et un repli saisonnier de celui des JB.

Si, sur la semaine, le prix moyen des vaches O3 pour l'UE est en retrait de 0,5 %, par rapport à la semaine précédente, à 2,46 € le kg, il est en hausse de 0,6 % aux Pays-Bas, de 0,9 % en Allemagne et stable en Irlande. Par rapport à la même semaine de 2007, le prix moyen augmente de 8,3 %. Pour les principaux pays producteurs, il reste élevé : + 9,3 % aux Pays-Bas, + 13,8 % en Allemagne, + 17,2 % en Irlande.

Les prix des JB R3 sont en recul de 0,9% sur la semaine, à 3,16 € le kg (+ 1,5 % cependant en un an). Alors que les prix sont en baisse en Allemagne (- 0,8 %) et en Irlande (- 0,4 %), ils sont en hausse de 1,6 % en Italie. Les disponibilités y sont réduites, conséquence probable des faibles rentrées de broutards en octobre dernier et des difficultés actuelles d'approvisionnement depuis la France. Les cours sont supérieurs à ceux de 2007 de 5,2 % en Allemagne et de 7,6 % en Italie.

Les prix des JB français sont pratiquement comparables à ceux des boeufs R3 irlandais, en baisse de 0,2 % sur la semaine, à 3,18 € le kg.

Dans le secteur du veau, les prix sont orientés à la baisse : légèrement (- 0,1 %) pour les veaux de 8 jours, à 160,64 € la tête (et - 16,4 % sur un an), en raison d'une baisse sensible aux Pays-Bas (- 4,7 %) et d'une hausse importante en Italie (+ 9,3 %).

A 5,67 € le kg, le prix de la viande de veau est en retrait de 1,2 % en moyenne, avec des baisses en Italie (- 2,6 %) et aux Pays-Bas (-1 %).

En France, en semaine 12, la situation est la même que celle de la semaine précédente : baisse des bonnes qualités (U et R) en JB et des vaches de second choix (O et P), dans un contexte de demande calme qui permet aux abattoirs de faire pression sur les prix. Le prix moyen des gros bovins est en repli de 1 centime, à 3,06 € le kg. Il est de 2,7 % supérieur à son niveau de 2007.

L'augmentation des apports liée à la fin de la campagne laitière infléchit les cours des vaches de réforme à la baisse : - 1 centime pour les O, - 2 centimes pour les P, mais les prix actuels restent de 6,1 et 5,3 % supérieurs à ceux de 2007.

Les cours des JB O suivent la tendance à la baisse de ceux des vaches, avec un recul de 3 centimes (+ 2,2 % en un an). Les bonnes qualités U et R reculent chacune de 1 centime du kg, se situant encore à 4,9 et 6 % au dessus de leur niveau de 2007. Des bovins semi finis partiraient sur l'Italie s'il n'y avait l'absence de possibilité d'expédier des animaux non vaccinés issus des zones réglementées qui représentent 80 % de la production française. Mais la baisse des échanges avec l'Italie est aussi liée à la baisse de la consommation dans ce pays et à la concurrence des viandes importées d'Amérique latine et de Pologne.

Le marché des broutards est calme, avec des prix stables pour les animaux cotés. Les mâles croisés et rustiques ne le sont toujours pas. Après la chute des prix il y a 15 jours (- 8 % pour les mâles limousins de 290 kg, - 7,5 % pour les mâles charolais de 350 kg et - 10,5 % pour ceux de 450 kg, les prix restent inchangés mais à des niveaux inférieurs de 11 à 17 % selon les catégories à ceux de 2007.

La baisse du prix moyen de la viande de veau intervenue depuis pratiquement le début de l'année, se poursuit et semble même s'accentuer, avec un recul de 11 centimes sur la semaine, à 6,27 € le kg. Il est possible qu'avec les fêtes des reports de consommation aient eu lieu, mais à l'évidence la régularité de la baisse s'accompagne d'un repli de la consommation. La courbe de 2008 se rapproche de celle de 2005. Les prix actuels restent de 12,2 % supérieurs à ceux de 2007.

A l'approche de la fin des vêlages, il y a moins d'apports de veaux de 8 jours sur les marchés. Le prix moyen remonte régulièrement, de 2,2 % cette semaine, à 125,28 € la tête (- 24,5 % en un an).

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires