Note de conjoncture - Secteur de la viande bovine : Reprise des cours des vaches de réforme, baisse dans les JB :

Office de l'Elevage

En semaine 07, dans l'UE, le prix moyen des gros bovins est stable, pour la quatrième semaine consécutive, à 2,90 € le kg. Comparé à celui de la même période en 2008, il est en recul de 0,4 %. Depuis le début de l'année, il progresse de 1,8 % en moyenne. Il est reconduit pratiquement partout dans les principaux pays producteurs, à l'exception des Pays-Bas où il est en retrait de 0,8 %. Le ralentissement des expéditions vers l'Allemagne peut expliquer cette baisse. Dans l'ensemble, la stabilité tient à l'équilibre entre une offre restreinte et une consommation très calme.

Le cours moyen des JB R3 est en recul de 0,3 %, à 3,33 € le kg. Il dépasse encore de 3,4 % celui de 2008. Depuis le début de l'année, il est en hausse de 1,1 %. L'offre limitée entraîne une fermeté du prix allemand (+ 0,1 %), à 3,38 € le kg et une stabilité du prix italien, à 3,63 €. Dans ces deux pays, les prix actuels sont respectivement de 1,6 et 0,2 % supérieurs à ceux de 2008.
Des apports de plus en plus nombreux sur les marchés provoquent un recul du prix moyen des boeufs R3 en Irlande, de 0,2 %, à 3,04 € le kg ( 3,3 % en un an).

Le prix des vaches O3 recule en moyenne de 0,2 % sur la semaine, à 2,27 € le kg. Il est en net repli ( 5,7 %) par rapport à 2008, mais stable, comparé à son niveau de début 2009. Ferme en Allemagne et en Irlande, il s'effrite de 0,8 % aux Pays-Bas. Dans les deux principaux pays concernés par cette production l'Allemagne et les Pays-Bas, les prix sont nettement inférieurs à ceux de 2008, respectivement 6 % et 4,7 %.

A 175,38 € la tête, le cours moyen des veaux de 8 jours est en hausse de 3,4 % sur la semaine (et de 8,6 % sur l'année). Cette moyenne est sans doute peu significative en raison du bond de 44 % du prix irlandais alors que le prix en Italie est stable et le prix néerlandais en recul de 3,5 %.
En ce qui concerne la viande de veau, le prix moyen est orienté à la baisse, de 0,4 %, à 4,86 € le kg, avec une hausse de 1 % aux Pays-Bas et un repli de 0,4 % en Italie.
Comparées à celles de l'année dernière, les expéditions de viande depuis les Pays-Bas vers l'Allemagne, la France et l'Italie, sont en retrait de 18,7 % sur la semaine 6.

En France, en semaine 08, la situation de marché est caractérisée par la modération des offres en vaches de réforme laitières, l'accroissement saisonnier des sorties de JB, le ralentissement des échanges de broutards en raison de la frilosité de la demande italienne et une consommation qui semble avoir marqué le pas. L'augmentation de 10 centimes du kg, à 2,36 €, du prix des quartiers avant de vaches est surprenante, à une période où traditionnellement la consommation de bas morceaux à bouillir prend fin avec l'hiver. Peut-être faut-il y voir un effet de la crise économique avec la poursuite de l'achat de tels morceaux par les ménages ou alors cette ressource est utilisée par les industriels pour la restauration hors foyer. Dans le nord du pays, les expéditions de quartiers avant sont importantes vers la Grèce, mouvement qui risque de ralentir avec le début du carême.

Le prix moyen des gros bovins est en hausse de 1 centime, à 2,91 € le kg. Il est en recul de 6,4 % comparé à celui de 2008. Depuis le début de l'année, il est en légère hausse de 0,3 %.

Les cours des JB sont toujours orientés à la baisse pour les R ( 1 centime) et les O ( 2 centimes), à 3,29 et 2,81 € le kg. Ceux des animaux de meilleure qualité (U) sont stables, à 3,56 € le kg. Par rapport à 2008, les prix sont de 2,9 et 2,1 % supérieurs pour les U et les R et inférieurs de 2,7 % pour les O.

Le réapprovisionnement des collectivités entraîne la remontée des prix des vaches O et P (+ 2 et + 3 centimes), à 2,47 et 2,22 € le kg. La qualité bouchère R progresse de 1 centime, à 3,09 € le kg. Les prix actuels sont nettement inférieurs à ceux de 2008 : 17,1 % pour les P, 14,2 % pour les O et 4,3 % pour les R.

Toutes les cotations de broutards sont reconduites, avec des niveaux de prix au-dessus de ceux de 2008 (de 2 % environ pour les limousins et les charolais lourds, de 4 % pour les croisés et de 6 % pour les charolais de 350 kg).

Dans la filière veau, la situation de marché est identique à celle des semaines précédentes : maintien du prix de la viande, à 5,48 € le kg ( 15,9 % sur l'année) et progression de celui des veaux de 8 jours, de 3,9 % sur la semaine, à 106,56 € la tête ( 10,4 % en un an). Pour la viande, l'équilibre entre mises en marché et demande se poursuit, les deux étant réduites. Pour les petits veaux, on s'achemine vers le creux des vêlages dans les troupeaux laitiers.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires