Note de conjoncture - Secteur de la viande bovine : Stabilité dans les qualités bouchères, baisse dans les produits industriels.

Office de l'Elevage / DEP

En semaine 29, dans l'UE, dernière semaine publiée, le prix moyen des gros bovins est toujours orienté à la baisse (pour la quatrième semaine consécutive), une baisse plus marquée que les semaines précédentes, puisqu'elle est proche de 1 %, à 2,67 € le kg. Il est cependant de 10,6 % supérieur à celui de 2007 à la même période. Cette semaine encore on note un recul important des prix en Irlande (-2,3 %) et dans une moindre mesure aux Pays-Bas (-1,3 %) ou encore en Italie (-0,7 %). En Irlande, les disponibilités sont trop étoffées pour une consommation qui n'évolue pas favorablement et des prix en nette augmentation par rapport à l'année dernière. En Allemagne, le mouvement baissier des semaines précédentes semble avoir pris fin.

Le prix moyen des vaches O3 est en recul de 0,5 %, à 2,58 € le kg. Il reste de 12,5 % au-dessus du prix de 2007. Même si dans les principaux pays producteurs le prix est en retrait par rapport à la semaine précédente (-3,2 % en Irlande, -1,3 % aux Pays-Bas, -0,6 % en Allemagne) malgré des apports réduits, il reste largement supérieur à celui de 2007 : +15,4 % en Allemagne, +26 % en Irlande et +18 % aux Pays-Bas.

En moyenne sur la semaine le cours des JB R3 est en repli de 0,4 %, à 3,13 € le kg, dépassant de 11 % son niveau de 2007. La situation est contrastée entre l'Allemagne (+0,5 %) et l'Italie ( 1,1 %) où la consommation est faible en période de chaleur. Les prix français et allemands sont comparables, à 3,08 € le kg.
Les cours des boeufs R3 irlandais enregistrent un nouveau recul significatif de 2,2 % sur la semaine, à 3,24 € le kg, ainsi que les boeufs britanniques qui, à 3,33 € le kg, baissent de 2,7 %. Comparés à ceux de 2007, les prix sont en hausse de 20,2 % en Irlande et de 10,8 % au Royaume-Uni.

Dans la filière veau, les prix continuent d'être orientés à la baisse, avec cependant un moindre fléchissement cette semaine pour la viande (-0,3 %) qui, à 4,28 € le kg, dû à la stabilité des cours en Italie et aux Pays-Bas. Sur un an, le prix moyen est en recul de 19,7 %. La baisse serait plutôt le fait du fléchissement des prix en France (-0,6 %). En cumul depuis le début de l'année, les exportations de viande néerlandaises sont en recul de 3,5 % (soit environ 4000 tonnes).
Par contre, les cours des veaux de 8 jours restent tributaires du marché difficile de la viande. A 168,81 € la tête, le prix moyen est en retrait de 3,2 % sur la semaine et de 4,4 % sur l'année.

En France, en semaine 30, le prix moyen des gros bovins connaît un tassement de 1 centime, à 3,13 € le kg. Il reste de 2,6 % au-dessus de son niveau de 2007. Alors que les prix des qualités bouchères R sont reconduits (l'offre est réduite et la demande, calme), tant en vaches qu'en JB, les cours des vaches de réforme et des allaitantes de second choix baissent de 1 à 2 centimes du kg selon les classes d'animaux.

Les cours des vaches P destinées à l'industrie de transformation reculent de 2 centimes, à 2,63 € le kg. Ceux des vaches R et O se maintiennent à 3,41 et 2,93 € le kg. Ces 3 classes sont respectivement de 0,8, de 4 et de 3,2 % au-dessus de leur niveau de 2007.

De qualité relativement comparable à celle des vaches P, les prix des JB O, à 2,81 € le kg, sont en repli de 1 centime sur la semaine (+5,6 % sur un an). Les classes U et R dépassent plus nettement leur niveau de 2007 ; +10,2 et +11,1 %.

A 3,35 et 3,10 € le kg, les cours des boeufs et des génisses R progressent de 1 centime et se situent ainsi à 7,1 et 2,9 % au-dessus de ceux de 2007.

Dans le secteur des broutards, les prix sont dans l'ensemble stables, à l'exception de ceux des mâles croisés qui progressent de 6 centimes, à 2,15 € le kg, mais restent de 2,3 % inférieurs à ceux de 2007. Le commerce avec l'Italie est ralenti, probablement en raison de la baisse des prix des JB dans ce pays.

Dans la filière veau, la baisse du prix moyen de la viande est identique à celle de la semaine dernière (-3 centimes), à 5,02 € le kg. Il est en retrait de 15,9 % par rapport à 2007. En ce qui concerne les veaux de 8 jours dont la période de vêlage a maintenant débuté pour les troupeaux laitiers, le tassement des cours est important cette semaine, avec un recul de 12,7 % (soit 17 € par tête) pour un prix moyen à 118,17 € par animal. Ce qui donne un recul de 21,9 % sur l'année. Les cours devraient continuer à baisser jusqu'à la fin du mois d'octobre, quand le pic des vêlages sera passé.
Selon les données d'Agreste sur les abattages d'animaux de boucherie, en cumul depuis le début de l'année jusque fin juin, les abattages de veau sont en recul de 5,3 %, avec un poids en baisse de 0,4 % par rapport à 2007 (134,6 kg), mais en juin les abattages sont en hausse de 4,5 % comparés à juin 2007. Davantage de produits sont arrivés sur le marché au moment où la consommation de viande de veau entre dans sa baisse saisonnière.

Le total des abattages de gros bovins diminue de 2,8 %, avec un poids moyen en baisse de 0,7 % (soit 370,4 kg). Les abattages de vaches sont en recul de 8 %, avec un poids moyen pratiquement stable (- 0,1 %).

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires