Note de conjoncture - Secteur de la viande bovine : Stabilité des cours dans un marché très calme.

FranceAgriMer

Dans l'Union européenne, le prix moyen des gros bovins, en semaine 26, est stable à 2,82 € le kg, dans un contexte de demande calme de début d'été mêlant fortes chaleurs et premiers départs en vacances. Le prix moyen est en baisse de 20 centimes par rapport à la même semaine en 2008. Par rapport à la semaine précédente, il est stable en Allemagne à 2,65 € / kg, en Irlande à 2,95 € / kg et au Portugal à 3,06 €/ kg. Il régresse aux Pays-Bas (- 0,7 %) à 2,36 €/ kg, en Italie (– 5 centimes) à 3,35 € / kg mais progresse en Grèce (+ 5,2 centimes / kg, soit + 1,4 %) à 3,73 € / kg et en Espagne (+ 0,4 %) à 2,74 € / kg où le manque de disponibilités raffermit les cours.

Le prix moyen des JB R3 diminue de 0,7 % à 3,07 € le kg. Il gagne 3 centimes en Espagne à 2,93 € / kg mais perd 1 centime en Allemagne à 3,91 € / kg et 6 centimes en Italie à 3,51 € / kg. Le prix moyen européen est en baisse de 22 centimes, soit 6,7 % depuis le début de l'année, il se déprécie notamment de 50 centimes en Allemagne (-14,5%) et 27 centimes (-7,2%) en Italie. Le prix moyen européen est en chute de 13,5 centimes soit 4,2 % par rapport à la même période en 2008.

En Irlande, la cotation des boeufs R3 est stable à 3,07 € / kg sur la semaine, en repli de 6,3 % en comparaison avec les cours constatés à la même date en 2008.

Le prix des vaches O3 se raffermit de 0,2 % à 2,36 € le kg. Il est en régression de 0,1 % en Allemagne à 2,41 € / kg, en progression de 0,4 % aux Pays-Bas à 2,39 € / kg et stable en Irlande à 2,61 € / kg. Malgré une progression de 4,1 % depuis le début de l'année, il diminue de 27 centimes soit 10 % en un an.

Le prix moyen de la viande de veau s'améliore de 0,5 % à 4,72 € / kg sous l'impulsion du marché italien qui gagne 10 centimes soit 2,5 % à 4,08 € / kg. Les prix sont reconduits aux Pays-Bas et en Belgique respectivement à 3,86 et 5,92 € / kg.

La cotation des veaux de 8 jours progresse de 0,2 % à 199 € la tête. Les prix sont stables en Italie (2,09 € / kg) et en Allemagne (2,39 € / kg), en redressement aux Pays-Bas (+ 1,7 %) à 1,47 € / kg, en Grande-Bretagne (+ 2,9%) à 1,23 € / kg mais sont en baisse en Irlande (- 0,4 %) à 1,32 € / kg.

En France, en semaine 27, le prix moyen des gros bovins est stable à 2,94 €/kg, en repli de 6,4 % par rapport à la même période en 2008. La demande est peu soutenue en ce début d'été mais l'offre, dans le même temps, évolue peu.

Les cours des vaches laitières s'améliorent. Les cotations des vaches O et P progressent chacune de 2 centimes pour s'établir à 2,65 €/kg et 2,43 €/kg. Elles sont en baisse de 9,9 et 9,3 % par rapport à la semaine 26 de 2008, mais en progression de 6,9 % et 11 % depuis le 1er janvier.

Dans un marché très calme, les cours des jeunes bovins U sont de nouveau reconduits à 3,33 €/kg. Le prix moyen des jeunes bovins R est également stable à 3,03 €/kg (baisse de 2,6 % par rapport à la même semaine en 2008). Le cours des JB de classe O confirme son redressement de la semaine dernière en gagnant 2 centimes à 2,62 €/kg. Depuis le début de l'année, les cours ont chuté de 30 centimes soit de 10,3 %. Les prix des génisses de classe R sont reconduits à 3,26 € / kg (- 6,9 % par rapport à la même période en 2008). Ceux des boeufs de classe R demeurent également stables à 3,21 € / kg (- 3,9 % par rapport à 2008).

Les prix des broutards charolais de 300 - 350 kg perdent 1 centime à 2,5 € / kg, ceux des limousins de même catégorie en perdent 5 à 2,58 € / kg. Ils sont inférieurs de 3,3 et 1,7 % à ceux observés à la même période l'an passé. Les prix des broutards croisés sont stables depuis un mois, à 2,21 € / kg, en progression de 2,3 % par rapport à la même semaine en 2008.

Selon le panel TNS, en comparant la période du 29 décembre 2008 au 14 juin 2009 à la même période en 2008, la consommation de viande bovine par les ménages a diminué de 0,3 %, malgré un prix inférieur de 0,4 %, en raison d'un écoulement difficile des pièces les moins nobles.

Le prix de la viande de veau de boucherie est de nouveau reconduit à 5,3 € / kg inchangé depuis 9 mois (5,4 % de mieux que la semaine 26 de 2008). Son prix élevé à la consommation par rapport aux autres viandes lui est défavorable. Selon le panel TNS, en comparant les 24 premières semaines de 2009 à celles de 2008, la consommation des ménages en viande de veau a baissé de 2,5 % malgré une baisse de prix de 3,4 %. Ce sont surtout les pièces à griller qui régressent car leur volume baisse de 4,1 % et ce malgré un prix inférieur de 2,9 %,.

Une offre un peu plus étoffée combinée à une demande atone entraîne une forte baisse de 12,5 € de la cotation des veaux de huit jours qui s'établit à 163 € / tête, retrouvant son niveau d'il y a six semaines. Elle demeure toutefois en progression de 6,5 % par rapport à la semaine 27 de 2008.

Sur les 6 premiers mois 2009, 447 115 veaux de huit jours sont entrés dans les ateliers d'engraissement de veaux de boucherie, ce qui représente une baisse de 8,5 % par rapport au premier semestre 2008.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires