Note de conjoncture - Secteur de la viande bovine : Stabilité des cours pour toutes les catégories.

FranceAgriMer

Dans l'Union Européenne, le prix moyen des gros bovins, en semaine 24, est inchangé, dans un contexte général calme. A 2,81 € le kg, il est en baisse de 6,1 % par rapport à la même semaine en 2008 et de 1,4 % par rapport à la première semaine de 2009. Il est stable aux Pays-Bas, en progrès de 0,2 % en Allemagne et de 0,1 % en Italie. Le manque de disponibilités raffermit les cours en Irlande (+ 1,2 %) et en Belgique (+ 4 %). Ils sont orientés à la baisse dans la péninsule ibérique : -1,5% en Espagne, -0,8 % au Portugal.

Le prix moyen des JB R3 affiche une légère hausse de 0,1 %, à 3,09 € le kg. Il diminue de 1,8 % par rapport à 2008 et de 6,2 % depuis le début de l'année (- 20 centimes /kg). En léger repli en Allemagne (-0,1 %), il poursuit sa baisse en Italie ( 2,1 %) où la demande est peu soutenue. A 3,58 € le kg, le cours italien reste nettement le plus élevé en Europe (+22 % sur le cours allemand, +19,5 % sur le prix français). Comparés à ceux sur la même période en 2008, les prix actuels sont en recul de 4,7 % en Allemagne et de 0,7 % en Italie.

En Irlande, la cotation des boeufs R3 progresse de 1,6 % (+ 5 centimes) sur la semaine à 3,06 € / kg, soit quasiment 10 % de moins qu'il y a un an.

Le prix des vaches O3 n'évolue pas et demeure à 2,35 € le kg. Malgré une progression de 5,1 % depuis le début de l'année, il diminue de 10,3 % en un an. Il existe une disparité dans l'évolution des prix entre les principaux pays producteurs : ils sont en progression en Irlande (+1,2 %) et en Allemagne (+0,3 %), mais en baisse aux Pays-Bas (-2,7 %). A l'instar des autres catégories de bovins, ils sont très en deçà de ceux de 2008 en semaine 24 : - 15,6 % en Allemagne, - 13,2 % aux Pays-Bas et - 9,5 % en Irlande.

Dans la filière veau, le prix moyen de la viande est lui aussi inchangé à 4,67€ / kg du fait d'une reconduction des cours sur la plupart des marchés européens.

La cotation des veaux de 8 jours est globalement en régression de 0,4%, à 204,01 € la tête, avec des prix stables en Italie, Allemagne et aux Pays-Bas, mais en recul dans les îles britanniques : baisse de 5,2 % en Grande-Bretagne et de 4,3 % en Irlande.

En France, en semaine 25, le prix moyen des gros bovins est inchangé à 2,92 €/kg, en repli de 5,5 % par rapport à la même période en 2008, mais égal au niveau de début d'année.

Les cours des vaches laitières de réforme ont cessé de baisser puisque pour la première fois en 5 semaines, ils sont orientés à la hausse. Les cotations des vaches O et P évoluent chacune de 1 centime pour s'établir à 2,61 €/kg et 2,39 €/kg. Elles sont en baisse de 9,1 et 8,1 % par rapport à la semaine 25 de 2008, mais en progression de 5,2 % et 9,1 % depuis le 1er janvier.

Dans un marché très calme, les cours des jeunes bovins de qualité sont reconduits à 3,33 €/kg pour les U, qui étaient déjà à ce niveau l'an passé à la même période. Pour les bovins R, le prix moyen baisse de 1 centime à 3,01 €/kg. Le cours des jeunes bovins O est également inchangé à 2,56 €/kg. Depuis le début de l'année, les cours de ces derniers ont chuté de -12,3 %. Depuis 3 mois, ils sont inférieurs à ceux de 2008, la différence est de - 5,9 % en comparant la semaine 25 de 2009 à celle de 2008.

Faible évolution également pour les génisses et les boeufs : les prix des génisses de classe R baissent de 1 centime à 3,27 € / kg (- 6 % par rapport à la même semaine en 2008), tout comme ceux des boeufs de classe R à 3,20 € / kg (-2,4 % / 2008).

Les prix des broutards se maintiennent à respectivement 2,62 et 2,50 € / kg pour les limousins et charolais de 300 - 350 kg (en progression de 4 et 3,7 % par rapport à la même période l'an passé). Les besoins italiens sont moins soutenus en ce moment rendant le marché atone. Les prix des broutards croisés perdent les 9 centimes qu'ils avaient gagnés la semaine dernière et retombent à 2,21 € / kg.

La viande de veau est à 5,44 € / kg comme toutes les semaines depuis 9 mois (3,1 % de mieux que la semaine 25 de 2008). Cet équilibre est principalement dû au fait que les sorties effectuées sont en adéquation avec les besoins du marché.

La cotation des veaux de huit jours est en progression régulière depuis le 1er janvier, mais tend à se ralentir depuis un mois. Les cours affichent même une légère baisse de 22 centimes cette semaine à 174,2 €/tête. Pour rappel, lors de la semaine 26 en 2008, les cours avaient atteint leur maximum de l'année avant de chuter fortement à l'entrée de la période de reprise des vêlages.

Les naissances de veaux sur les 4 premiers mois de 2009 ont baissé de 11,4 % par rapport à la période de 2008. Les veaux allaitants et croisés sont en régression de 15,3 et 18,3 % tandis que les veaux laitiers progressent, quant à eux, de 3,4 %. Cette baisse sensible du nombre de veaux est en partie due à la FCO.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires