Note de conjoncture - Secteur de la viande bovine : Stabilités des prix des gros bovins, remontée des cours du veau

Office de l'Elevage / DEP

Dans l'UE, en semaine 32, le prix moyen des gros bovins progresse de 0,6 %, à 2,98 € le kg. Il est ainsi de 9,7 % supérieur à celui de 2007 à la même période. En moyenne depuis le début de l'année, il est en hausse de 6,3 %. La tension sur les prix vient de la réduction des cheptels, avec une offre particulièrement faible en vaches. Le prix allemand est en hausse de 0,7 % en raison de la reprise de la consommation dans le Nord du pays où les congés ont pris fin. La hausse de 1,8 % aux Pays-Bas peut s'expliquer là aussi par une consommation qui s'active avec des températures plutôt automnales.

Sur la semaine, le prix moyen des JB R3 augmente de 0,3 %, à 3,17 € le kg, soit 10,3 % de plus qu'en 2007. La chute des prix italiens semble momentanément stoppée (ils sont en retrait de 9,7 % depuis le début de l'année alors qu'ils restent de 12,7 % supérieurs à ceux de la même semaine en 2007). La stabilité actuelle des cours en Italie pourrait s'expliquer par le fait que sur les 5 premiers mois de l'année les engraisseurs ont réduit de 26 % les rentrées de JB, ce qui fait que l'Italie est entrée dans une phase de sous production qui devrait durer jusqu' à la fin de l'année . En Allemagne la hausse sur la semaine est de 0,7 % (+ 14,4 % en un an) ; l'offre correspond aux besoins des abattoirs.

Le cours moyen des boeufs R3 irlandais est stable, à 3,24 € le kg, en hausse de 19,5 % sur une année.

En moyenne le prix des vaches O3 progresse de 0,8 %, à 2,59 € le kg, de 10,1 % au dessus de celui de 2007. Alors que le prix français reste le plus élevé (à 2,93 € le kg), un resserrement est enregistré entre l'Irlande, les Pays-Bas et l'Allemagne autour de 2,50 € le kg. Dans ces 3 pays, les prix augmentent respectivement de 25,5, 14,3 et 15,6 % par rapport à 2007. Ces chiffres traduisent bien la faiblesse des apports.

Dans la filière veau, le prix moyen de la viande, à 4,22 € le kg confirme, sinon sa remontée, du moins sa stabilité. Mais il est de 23,5 % inférieur à celui de 2007.

Par contre, le prix moyen communautaire des veaux de 8 jours est en recul de 3,7 % sur la semaine et de 8 % sur l'année. Ce chiffre n'est peut-être pas significatif puisque ce sont le Royaume-Uni ( 8,8 %) et l'Irlande ( 34,5 %) qui tirent la moyenne vers le bas, alors qu'aux Pays-Bas, principal pays concerné, les cours augmentent de 3,8 % et qu'ils sont stables en Italie.

En France, en semaine 33, les prix sont dans l'ensemble stables, avec quelques ajustements à la baisse. Le prix moyen des gros bovins est reconduit à 3,15 € le kg. Il est de 0,6 % supérieur à celui de 2007 à la même période. Avec la préparation de la rentrée, les prix devraient être plus tendus à partir de la semaine prochaine.

Les cours des qualités bouchères en vaches, boeufs et génisses sont reconduits à des niveaux au dessus de ceux de 2007, respectivement de 1,8, 4,7 et 0,6 %.

Les cours des JB U sont eux aussi stables, à 3,40 € le kg (+ 7,6 % en un an), ceux des JB R, à 3,17 €, progressent de 1 centime du kg et ceux des O (à 2,84 € le kg) sont stables comme ceux des vaches P (à 2,63 €). Les JB O (à 2,94 € le kg) sont à + 2,9 % comparés à 2007 et les vaches P (2,63 € le kg) à + 1%. Seule la classe O pour les vaches est en recul de 1 centime. A 2,94 € le kg, le prix est à 1 % près identique à celui des 3 dernières années.

Dans le secteur des broutards, les marchés sont atones, par manque de débouchés. Tous les prix des animaux cotés sont maintenus.

Pour la première fois depuis la mi-janvier, le prix moyen de la viande de veau est en hausse de 2 centimes, à 5,02 € le kg, ce qui correspond à la remontée saisonnière des cours, avec la reprise de la consommation. Il est cependant de 19,5 % inférieur à celui de 2007.

La baisse des cours des veaux de 8 jours, à 99,04 € la tête est moins sensible ( 0,8 %) que celle des semaines précédentes, surtout celle du mois de juillet. On est à un mois du pic de vêlage pour les troupeaux laitiers. Par rapport à 2007, le prix moyen est en retrait de 30,8 %. Les intégrateurs espèrent une remontée significative des prix de la viande vers la fin de l'année.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires