Nouveau cycle de formation « Eleveur infirmier de son élevage » : Formation éleveur infirmier de son élevage. Un nouveau cycle à votre disposition

Dr Didier GUERIN

Nouveau cycle de formation « Eleveur infirmier de son élevage » : Formation éleveur infirmier de son élevage. Un nouveau cycle à votre disposition

Dans le cadre de la formation “ éleveur infirmier de son élevage ” mise en place conjointement par GDS Creuse et le GTV23 depuis l'année 2006, un nouveau cycle vous est proposé.

Dans le cadre de notre politique de développement de la maîtrise des risques sanitaires en élevage, parallèlement et en complémentarité des actions destinées à promouvoir et mettre en place un bilan sanitaire annuel volontaire, GDS France et la SNGTV ont décidé de s'associer pour mettre en place sur le terrain des formations à destination des éleveurs afin que ceux-ci puissent mieux raisonner avec leur vétérinaire traitant leur approche de l'animal malade et les soins éventuels que son état requiert.

Une réponse aux besoins pratiques des éleveurs et un renforcement de la sécurité sanitaire

Les objectifs de la formation des éleveurs sont :
Obtenir une meilleure gestion des pathologies des élevages et un renforcement de l'efficacité et de la sécurisation de l'utilisation du médicament vétérinaire dans le cadre d'une relation formalisée entre l'éleveur et son vétérinaire traitant.
Donner des informations concrètes aux éleveurs sur la méthode d'examen d'un animal malade (observations et gestes de base à réaliser) afin de leur permettre de déterminer alors la conduite à suivre.
Consolider ainsi la collaboration entre l'éleveur et son vétérinaire traitant.
Participer à un renforcement de la sécurité sanitaire.
Favoriser la gestion sanitaire préventive dans les élevages.

Un module de base avec deux journées

La formation des éleveurs se déroule selon un module de base qui comporte deux journées : la première sur le thème de l'examen de l'animal malade et la seconde sur le médicament vétérinaire et le carnet sanitaire. Une partie pratique en exploitation (réalisation de gestes techniques ou analyse de la pharmacie) est systématiquement associée à une partie théorique. Les GDS, maîtres d'oeuvre de cette action, sont chargés de l'organisation et de l'animation en partenariat avec les GTV. Cette formation se déroule au sein de clientèle d'un vétérinaire par groupe de 12 à 15 éleveurs.

1ère journée : conduite à suivre pour l'examen du bovin malade

Durant la matinée en élevage, les éleveurs s'exercent à réaliser les six gestes de base de l'examen d'un bovin malade :
Prise de température.
Examen des bouses.
Examen du vagin et de l'urine.
Examen de la mamelle chez la vache, des testicules chez le taureau, du nombril chez le veau.
Examen des flancs.
Examen de la tête et de la respiration.
La partie théorique a lieu l'après-midi avec comme support un DVD qui permet :
D'une part, de revoir les gestes étudiés le matin et d'appréhender différentes situations de bovins malades.
D'autre part, d'appréhender différentes situations en intégrant les six gestes de bases pour s'orienter.

2ème journée : carnet sanitaire et bonne utilisation du médicament vétérinaire

Grâce à trois supports (montage Power Point, fiches sur les principaux points abordés, fiches d'auto-évaluation), le matin en salle, a lieu la partie théorique qui traite :
Les enregistrements sanitaires : enjeux, modalités pratiques, modes de valorisation (pré-bilan et bilan).
Les médicaments : généralités, principales catégories et conséquences pratiques, sécurisation (ordonnances et respect de la prescription, sécurité et hygiène, repérage des animaux traités, stockage).
L'après-midi, en élevage, se déroule la partie pratique :
Révision rapide de la réalisation des gestes relatifs à l'examen du bovin malade.
En partant des médicaments de l'armoire à pharmacie, les points suivants sont abordés : adaptation des modalités de stockage, gestion des périmés, médicaments donnant lieu à prescription, respect des prescriptions, modalités de classement des ordonnances, modalités d'entretien des matériels de traitement, modalités de repérage des animaux traités, enregistrement des traitements, adaptation du stock de médicament à la situation de l'élevage.
Démonstration des principales techniques d'administration des médicaments.

Un partenariat avec la Chambre d'Agriculture à deux niveaux

D'une part, ces formations se réalisent dans le cadre de VIVEA sous l'égide et en partenariat avec la Chambre d'Agriculture. Depuis la mise à disposition de cette formation en 2006, 16 modules se sont déjà déroulés et ont recueilli une très nette satisfaction des participants (plus de 200 éleveurs). Pour 2009, le cycle des formations débutera en cette fin d'automne en fonction des demandes. La participation financière demandée aux éleveurs est de 20 € pour les deux journées. D'autre part, au cours de la 2ème journée, l'EDE fait une présentation d'outils informatiques permettant une gestion du carnet sanitaire.

Une animation commune GDS Creuse – vétérinaire par clientèle

Les formations pour les élevages allaitants se réalisent dans le cadre des clientèles vétérinaires. Chaque éleveur intéressé est donc invité à contacter son vétérinaire ou GDS Creuse pour lui indiquer son souhait de s'inscrire à de telles journées. L'animation est réalisée conjointement par le vétérinaire de la clientèle et moi-même pour GDS Creuse.

En complément : le bilan sanitaire volontaire avec une initiative départementale

Le deuxième volet de la maîtrise globale du troupeau est constitué du bilan sanitaire volontaire de l'élevage et son développement. Il s'agit également d'une action nationale, conduite en concertation par les organismes professionnels agricoles et vétérinaires. L'objectif est de permettre à l'éleveur, en s'appuyant sur les données récoltées sur son registre sanitaire d'élevage et avec l'appui du vétérinaire praticien, d'établir un état général du cheptel, d'identifier la ou les quelques priorités sanitaires de l'élevage à traiter et de mettre en oeuvre les moyens adaptés pour y parvenir. Au niveau départemental, les partenaires ont choisi d'aller plus loin dans cette démarche en créant un groupe de travail, composé d'éleveurs et de vétérinaires, dénommé “ bilan et suivi volontaire d'élevage ” qui a produit des outils à disposition de l'ensemble des éleveurs et vétérinaires creusois. Ils sont à disposition sur notre site : www.gdscreuse.fr. Pour plus d'information, n'hésitez pas à contacter votre vétérinaire ou GDS Creuse.

Source Groupement de Défense Sanitaire de la Creuse

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires