PAC 2015 : Les éleveurs craignent un net recul de la PMTVA au-delà de 40 vaches

S C

PAC 2015 : Les éleveurs craignent un net recul de la PMTVA au-delà de 40 vaches

Les éleveurs bovins attendent toujours des précisions sur le montant de la Prime au Maintien du Troupeau de Vaches Allaitantes (PMTVA). Les syndicats montent au créneau, craignant une baisse drastique de cette aide dès la 40ième vache.

Fin 2013, Stéphane le Foll a annoncé dans le cadre des choix gouvernementaux  concernant  la prochaine PAC, la fixation de la Prime à la vache allaitante (PMTVA) autour de 200 euros par unité, et sa dégressivité à partir de 40 animaux.

Plus de deux mois après, les éleveurs sont toujours dans l’expectative et ne connaissent toujours pas les modalités exactes de la répartition de cette prime au-delà de la 40e vache. Dans un communiqué, la Fédération nationale bovine dénonce « des mois d’indécision », « les dérobades des pouvoirs publics, une idéologie du passé et des préoccupations électoralistes ».

La section bovine de la Fnsea estime que « loin d’être revalorisée, la PMTVA risque d’être en net recul pour une large part des éleveurs spécialisés. Plus globalement, avec la nouvelle PAC, nombre de producteurs bovins subiront de lourdes pertes, et ce sans transition dès 2015 ». « Le plus grand flou » règne  également sur les modalités d’application des autres mesures (aide aux surfaces protéiques, modernisation, MAE …) pouvant bénéficier à l’élevage bovin-viande, estiment-ils.

De son  côté, la section viande de la Coordination rurale craint même que "ce montant (200 euros) ne sera certainement pas atteint, même pour les quarante premières vaches de chaque cheptel." Dans un communiqué, elle ironise sur Stéphane Le Foll , "ancien professeur d'économie" qui aurait « du mal à diviser l'enveloppe restante (100 millions d'euros selon le syndicat. Ndlr) par le nombre de vaches à primer ».  La CR estime par ailleurs que la convergence des soutiens découplés pénalisera les naisseurs, les naisseurs-engraisseurs et les engraisseurs puisque les DPU actuels intègrent 25 % de l'ancienne PMTVA, la PSBM (Prime Spéciale aux Bovins Mâles) et la PAB (Prime à l'Abattage de Bovins).

Retrouvez notre forum sur le sujet en cliquant  ICI

Sur le même sujet

Commentaires 10

pietin 113

NORMAL: la PMTVA a étée suprimée en dessous de 10 vaches;pourquoi les "petits" devraient meurfler et pas les "gros" ?

Mr TINCA

Comment arrivez vous à vous y retrouver avec toutes ces primes, ces montages complexes?
Visiblement certains y arrivent mieux que d'autres, quelle que soit la production.

LALA08

Un jeune installé fin 2012 qui reprend un cheptel allaitant avec aide à l installation et tout le tralala et bien aujourd'hui 0 primes vaches allaitantes car veaux ne sont pas nés sur l'exploitation.
Merci monsieur le foll, mieux vaut être chomeur

bisounours

La simple crainte d'un recul de la PMTVA chez les éleveurs "spécialisés performants",fait perdre les pédales à la FNB:
Elle décide ,sans l'ombre d'un doute,d'enlever les PMTVA d'un très grand nombre d'éleveurs , pour les offrir à ces "chouchous perfusés" !
Du jamais vu !
Aucun syndicat au monde,n'a enlevé du salaire aux uns pour le donner aux autres !
-Qu'elle s'occupe de mettre de l'ordre dans le milieu de la viande,qui reste une zone de non droit (scandales à répétition:ni punis,ni jugés)
-Qu'elle s'occupe de défendre l’intérêt des éleveurs,quand arrive un mauvais accord international (UE /CANADA ; UE/USA ..)
L'élevage va mal,car nos dirigeant sont très loin de défendre l’intérêt de TOUS.
Les éleveurs qui font plusieurs productions, vous ont ils dit qu'ils n'avaient pas besoin de PMTVA ?
Pour éviter ces graves bavures, ne faudrait il pas commencer par mettre en place une Fédération Nationale Bovine plurisyndicale ?

pie2014

0,8veaux par vaches c'est que 20% de génisses

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires