Parthenay : Modernisation du marché aux bestiaux

Cyrielle Delisle

L'inauguration des nouvelles installations du marché aux bestiaux de Parthenay a eu lieu fin septembre. Les travaux de modernisation de ce marché, ont débuté en août 2008. la Communauté de communes de Parthenay a décidé de moderniser le marché dans le cadre d'un projet partagé avec les éleveurs, apporteurs d'animaux. Le marché n'avait pas connu de changement majeur depuis sa création en 1973. L'objectif des travaux étaient de faire du marché un outil simple et sûr pour les éleveurs, les négociants et les acheteurs en le modernisant conformément aux attentes des acteurs du marché.

Le marché aux bestiaux de Parthenay, a été renouvelé pour mieux répondre aux attentes des éleveurs. (C. Delisle)

Le marché aux bestiaux de Parthenay, a été renouvelé pour mieux répondre aux attentes des éleveurs. (C. Delisle)

Un marché avant-gardiste

« De gros investissements ont été réalisés pour assurer une remise à niveau du site et permettre de nouveaux usages et de nouveaux services aux utilisateurs », explique Denis Coudreau, président de la SAS « Le marché de Parthenay », composé de 120 actionnaires (éleveurs, négociants, abatteurs…). Nombreuses sont les améliorations apportées au marché, telles que la création d'un gradin de 300 places et d'un ring de présentation, la réfection du sol (les revêtements de sols ont été changés et étanchéifiés), la mise en place d'un système de pesage électronique, la sécurisation des paiements qui passe à travers la mise en place d'un système informatisé de garantie de paiement et par celle du paiement comptant… Dernière nouveauté, la mise en place d'un marché pour les bovins maigres, une fois par mois. Par contre, le jour de marché ne change pas et reste le mercredi matin.
Le montant de ces travaux s'est élevé à environ 1 400 000 €, dont 47 % financés par l'Etat, la Région, le Département, 35,5 % par la Communauté de communes de Parthenay et 17,5 % par la ville de Parthenay. « En 2008, 5000 bovins ont été vendus. Depuis le début de l'année 2009, la barre des 5000 bovins a déjà été dépassée alors qu'il reste encore trois mois pour conclure l'année. Le marché reste ouvert le mercredi matin aux cotations. Le nouveau marché est ouvert à tous et à toutes les races. C'est pour les éleveurs qu'il s'est renouvelé », conclut Denis Coudreau.

Source Réussir Bovins Viande Novembre 2009

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires