Pathologies bovines : Un centre d'études pour les maladies à prions en Indre-et-Loire

Emilie Durand

Le site Inra de Tours, dans l'Indre-et-Loire a inauguré cet été une animalerie unique en son
genre. Il s'agit d'un bâtiment de 4120 m2 conçu pour mettre en oeuvre des recherches sur
les infections sur petits et gros animaux en conditions de production avec suivi de ces
derniers sur le long terme. Ce nouvel outil, dénommé Inprest pour Installation nationale
protégée pour la recherche sur les encéphalopathies spongiformes transmissibles,
permettra d'entretenir 128 ovins et 24 bovins dans des conditions de sécurité élevées. Il
s'agit d'un bâtiment polyvalent qui permettra, au-delà des recherches sur les
encéphalopathies, celles sur les infections des animaux d'élevage, dont les maladies
émergentes telles que la grippe aviaire et la fièvre catarrhale ovine. Ce dispositif sera ouvert
aux partenaires privés dans le cadre du développement des relations entre recherche
publique et privée.
L'investissement s'élève à 11,2 millions d'euros financés à hauteur de 4,6 millions par l'État,
2,3 millions par le conseil régional du Centre, 2,3 millions par le conseil général d'Indre-et-
Loire et 2 millions par l'Inra.



Le nouveau centre d'études pour les maladies à prions, sur le site Inra de Tours en Indre-et-Loire. (Gilles Vasseur Delaitre/Inra)

Le nouveau centre d'études pour les maladies à prions, sur le site Inra de Tours en Indre-et-Loire. (Gilles Vasseur Delaitre/Inra)

Source Réussir Bovins Viande Septembre 2008

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires