Plats préparés : Paris veut accélérer l’étiquetage obligatoire des viandes

Plats préparés : Paris veut accélérer l’étiquetage obligatoire des viandes

La France demande à la Commission européenne d’accélérer les démarches visant à rendre obligatoire l'étiquetage d'origine des viandes dans les plats préparés, suite au scandale de la viande de cheval.

Le commissaire européen à la Santé, Tonio Borg, a confirméque la Commission présenterait début septembre un rapport sur l'opportunité decette mesure, a indiqué après l'avoir rencontré à Bruxelles le ministrefrançais délégué à la consommation Benoît Hamon. "Nous devons faire des progrès. Il faut allerplus vite" pour que l'UE garantisse une meilleure traçabilité ettransparence, a-t-il dit lors d'un point de presse en marge d'une réunion desministres européens de l'Agriculture.

La France, en pointesur la production bovine, est "ouvertesur la question des seuils" à partir desquels cette obligationpourrait être imposée, a-t-il ajouté, admettant que pour des plats ne contenantque 2% de viandes une telle mesure serait superflue. "Un nombre croissant d'Etats sont en faveur de plus de traçabilité",a-t-il assuré, se prévalant du soutien notamment de la Finlande, du Portugal etde la Grèce pour mettre en place "cenouveau bouclier".

Au cours d'un débat entre ministres, le Danemark, la Républiquetchèque et le Royaume-Uni ont toutefois réitéré leurs réserves, jugeant quel'obligation d'étiquetage n'empêchait pas la fraude, selon une sourceeuropéenne.

A la demande de M. Hamon, les députés français avaientrenoncé en juin à imposer une telle mesure au niveau national en attendant devoir la position de l'UE. Le scandale de la viande de cheval a éclaté enjanvier en Irlande et en Grande-Bretagne, avec la découverte de hamburgerscontenant de la viande chevaline. Il a provoqué le retrait de millions de platspréparés des rayons des supermarchés et ébranlé la confiance des consommateurs.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires