Producteurs de viande : Ultimatum aux industriels et distributeurs

Les producteurs de viande ont lancé un ultimatum aux industriels agroalimentaires et à la grande distribution leur donnant jusqu'au 15 novembre pour « donner des signes » de remontée des prix, faute de quoi de nouvelles actions seront menées sur le terrain.

« Les producteurs de viande s'enfoncent dans la crise », a affirmé Dominique Barrau, secrétaire général de la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA).

L'envolée récente des prix des céréales, base de l'alimentation animale, explique en partie la crise que traversent les producteurs dans l'impossibilité de reporter la hausse des coûts sur l'aval de la filière mais également plombés par un manque de compétitivité.

Faute de geste, de nouvelles actions sur le terrain

« Nous donnons jusqu'au 15 novembre aux différents opérateurs (industriels, distributeurs) des trois filières pour donner des signes » de remontée des prix, a ajouté M. Barrau. Faute de geste, « nous engagerons des nouvelles actions sur le terrain », a-t-il averti, sans donner plus de détails.

Depuis la rentrée de septembre, les producteurs de bovins et de porcs ont multiplié les opérations d'étiquetage chez les distributeurs pour dénoncer le prix auquel leur est acheté la viande. Mais ces actions n'ont pas abouti, a reconnu M. Barrau, désormais prêt à passer à la vitesse supérieure. En attendant la mi-novembre, les éleveurs vont poursuivre leurs opérations sur le terrain.

La FNSEA va également saisir le président du nouvel Observatoire de la formation des prix et des marges des produits alimentaires, Philippe Chalmin. Le rapport sur l'élevage, réclamé par le ministre de l'Agriculture, Bruno Le Maire, qui a dit à plusieurs reprises sa « préoccupation » pour les producteurs de viande, est attendu avant la fin de l'année.

En septembre, le gouvernement a débloqué une aide de 300 millions d'euros sur trois ans pour aider au développement des filières de viande. Une aide qualifiée « de tout à fait insuffisante » par les éleveurs.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires