Race salers : Enfin chez lui, le herd book a tenu son assemblée à Saint-Bonnet

Frédéric Pigot

Race salers : Enfin chez lui, le herd book a tenu son assemblée à Saint-Bonnet

Le domaine du Fau vient d'accueillir sa première assemblée générale du herd book salers. Michel Tafanel en a profité pour passer la main.

C'est une nouvelle page d'histoire qui vient de se tourner pour le herd book salers. Mercredi 27 août, l'assemblée générale s'est tenue, pour la première fois au domaine du Fau, à Saint-Bonnet-de-Salers, dans les nouveaux locaux des instances raciales. Dans ce cadre, Michel Tafanel a présidé sa dernière assemblée générale. Dans son rapport moral, il a dressé un rapide bilan de ses neuf années passées à la tête de la race. Dans la foulée, le directeur, Bruno Faure, a présenté un état des lieux. Avec 353 898 têtes, soit quelque 5 % de plus que l'an dernier, la salers conforte sa place de quatrième race allaitante au niveau national. Le nombre de génisses évolue quant à lui de plus de 9 %. Un seul bémol qu'a souligné Bruno Faure : être vigilant sur le taux de croisement qui, ces derniers mois, aurait tendance à repartir à la hausse.

Des adhérents en augmentation

Le nombre d'adhérents progresse, quant à lui, de 5,81 %. L'effectif passe ainsi à 437 élevages, dont 134 hors berceau ou l'effectif a augmenté de 16 %. Après une diminution l'an dernier, le nombre d'inscriptions de femelles est revenu à la normale. En revanche, une baisse a été enregistrée pour les mâles ; 1 262 cheptels sont contrôlés pour un total de 42 838 vaches soit 2 721 animaux de plus que l'an dernier. Question rendement, la salers demeure la race la plus facile au vêlage avec une précocité exemplaire puisque 62 % de vaches vêlent pour la première fois avant 35 mois. Plus de la moitié d'entre elles présente un intervalle entre vêlages inférieur à 369 jours mais près d'une sur cinq dépasse 400 jours.

Orientations 2008

La maîtrise des coûts de fonctionnement constitue une priorité pour répondre à l'augmentation des charges de carburant, à la construction de la Maison de la salers, au financement du fichier racial et des boîtiers de pointage et aux subventions qui se sont amenuisées entre 2006 et 2007. Pour des raisons de trésorerie, les adhérents sont invités à régler cotisations et factures par prélèvement, moyennant une ristourne de 2 %. Après la construction de la Maison de la salers, c'est l'optimisation du fonctionnement de la station d'évaluation et l'implication dans l'organisme de sélection - baptisé Groupe salers évolution - qui constitue un autre grand chantier à mener à bien par le herd book. À compter de 2009, il devra assurer directement les ventes de la station.

Source journal L'Union du Cantal »

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires