Races bovines : Les effectifs et base de sélection Aubrac sur la pente ascendante

François d'Alteroche

La dernière assemblée générale de l'Union Aubrac a permis de dresser un bilan positif de l'évolution des effectifs et de la base de sélection.
Les chiffres de l'IPG faisaient état l'an dernier d'un peu plus de 144 000 vaches. Avec une progression très régulière chaque année, tant dans ses zones d'expansion que dans les trois départements du berceau de la race (Aveyron, Cantal, Lozère).
Malgré le contexte économique tendu, le nombre d'élevages adhérents à l'Union Aubrac continue lui aussi sa progression : 605 exploitations l'an passé, 50 nouvelles adhésions ces cinq dernières années avec une moyenne de 63 femelles en production par élevage. Le nombre de femelles Aubrac inséminées en 2007 affiche la même tendance avec quelque 17 000 inséminations réalisées à 64 % en race pure et 36 % en croisement.

Vache et veau de race Aubrac au pâturage. (F. d'Alteroche)

Vache et veau de race Aubrac au pâturage. (F. d'Alteroche)

Collection d'ADN

À l'inverse, la proportion de taureaux porteurs du gène culard (mh) actifs au sein de la base de sélection est très nettement sur la pente descendante. Elle était de 9 % l'an dernier contre un peu plus de 26 % en 2003.
La génomique n'est pas encore d'actualité pour la sélection de cette race rustique, mais ses perspectives sont suivies avec attention. Néanmoins, par précaution, un prélèvement sanguin sera réalisé sur tous les taureaux de la base de sélection afin de constituer une « collection d'ADN ».

Source Réussir Bovins Viande Septembre 2009

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires