Races d'Amérique du Sud : Des souches adaptées aux zones tropicales argentines

Camille Coulon

Plus de la moitié du cheptel allaitant argentin est le fait de la race Angus. Mais depuis quelques années, la part des animaux issue du métissage entre des races bovines britanniques et zébuines gagne du terrain. Cette évolution est directement liée au déplacement de l'activité d'élevage (surtout les systèmes naisseurs) vers le nord et l'ouest du pays où les conditions subtropicales exigent des animaux plus résistants à la chaleur et aux parasites, tandis qu'en région pampéenne toutes les terres aptes aux grandes cultures sont désormais occupées par le soja et les céréales.
Les animaux Brangus, issus d'un croisement d'Angus et de zébu brahman, ont le vent en poupe en Argentine. Les Brangus ont d'ailleurs cette année ravi à la traditionnelle Hereford le rang de deuxième race la plus représentée au salon de l'Agriculture de Buenos Aires. « La génétique argentine en animaux Brangus et Braford (croisement Hereford et Brahman) s'exporte en Bolivie, en Colombie, en Uruguay, au Paraguay et au Brésil où ses utilisateurs apprécient eux-aussi sa bonne résistance aux milieux subtropicaux », explique Nicolás Llorente, chargé du registre généalogique Braford. D'où l'importance d'avoir le champion de l'année dans son portefeuille afin de pouvoir en commercialiser la semence. Mister Classic, le vainqueur des taureaux Brangus a été vendu au prix fort de 46 500 euros.

Mister Classic, né en novembre 2007, est le vainqueur des animaux Brangus. À trois ans, ce taureau pèse 961 kg et a une circonférence testiculaire de 47,5 centimètres. (C. Coulon)

Mister Classic, né en novembre 2007, est le vainqueur des animaux Brangus. À trois ans, ce taureau pèse 961 kg et a une circonférence testiculaire de 47,5 centimètres. (C. Coulon)

Source Réussir Bovins Viande Novembre 2010

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires