Réseau d'élevage Charolais : Mauvais résultats quel que soit le système

François d'Alteroche

L'actualisation économique pour l'année 2008 des différents cas types bovins viande pour la zone charolaise met en évidence un recul sensible des résultats économiques quel que soit le système de production pris en compte. « A système constant, l'EBE est en recul de 13 %, pour la deuxième année consécutive sur l'ensemble des systèmes. Les systèmes spécialisés, moins impactés par la hausse des charges enregistrent un recul de l'EBE de 10 à 15 %. En revanche, les systèmes grandes cultures et bovins viande subissent une dépression de l'EBE de 25 à 30 % annulant le bon résultat obtenu en 2007 », explique le réseau d'élevage Charolais.
La hausse des principaux intrants a eu des répercutions différentes suivant les systèmes. Tout en tenant compte des périodes d'approvisionnement, la hausse du coût des aliments affecte plus particulièrement les exploitations où l'auto-consommation est peu présente, et les systèmes engraisseurs. L'augmentation du prix des engrais pénalise les systèmes avec grandes cultures. « Globalement, on enregistre une hausse des charges opérationnelles de 16 à 18 %. »

Quel que soit le cas type pris en compte par le réseau d'élevage Charolais, les EBE sont en recul, en 2008. (S. Bourgeois)

Quel que soit le cas type pris en compte par le réseau d'élevage Charolais, les EBE sont en recul, en 2008. (S. Bourgeois)

Source Réussir Bovins Viande Novembre 2009

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires