Sarthe : Conserver et faire évoluer la race Saosnoise

D'après Agri 72

Lors de l'assemblée générale de la race Saosnoise, la filiation et le choix des reproducteurs ont été au coeur des conversations, étant donné les objectifs de conservation de la race. Lucie Markey, de l'Institut de l'élevage espère pouvoir mieux identifier les taureaux porteurs du gène culard. Leur utilisation en connaissance de cause sera un atout pour limiter les difficultés au moment des vêlages. « Si l'on tend à sélectionner des taureaux non porteurs, il faudra aussi identifier des taureaux homozygotes pour travailler sur les aptitudes bouchères de la race », explique t-elle.
Pour l'année à venir, le typage d'une vingtaine de femelles intéressantes sera effectué dans un premier temps par Christophe Huet, technicien mis à disposition par Génoé, pour un coût de 25 euros par animal. Lucie Markey, quant à elle, finalisera un descriptif physique de la Saosnoise, référence indispensable pour définir la race.

Source Réussir Bovins Viande Juillet-Août 2010

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires