Septembre 2012 : hausse de la consommation de viande bovine

MB

Septembre 2012 : hausse de la consommation de viande bovine

Bien que les abattages soient supérieurs à 2011, on constate cette année un fort ralentissement des exportations de jeunes bovins finis vers les pays tiers, ce qui entraîne une baisse de la production des animaux finis.

Suite au pic du mois de septembre 2012 lié à une hausse de mise à la réforme des vaches laitières, en octobre les abattages de vaches sont en retrait de 9% en tête et de 1% en poids par rapport au mois d’octobre 2011. Les abattages de taurillons sont en revanche supérieurs de 7% en têtes et de 6% en poids par rapport à l’année passée. Une augmentation due à la baisse des abattages de jeunes bovins en 2011 liée à la hausse de la demande des pays tiers, en particulier de la Turquie. Depuis l’automne 2012, la baisse de la demande extérieure entraîne une hausse des abattages en France.

La hausse des abattages des vaches continue cependant de peser sur les cours en octobre. Le cours moyen de la vache de type « O » est encore en baisse. A 3,48€/kg carcasse, il reste supérieur à celui de 2011. Le cours de la vache de type « R » est annoncé à 4,13€/kg carcasse, soit à 62cts/kg de plus qu’en  octobre 2011.

En ce qui concerne la production de bovins finis, elle est en retrait de près de 2% en septembre 2012 par rapport au mois de septembre 2011. Tandis que la production de vaches stagne. En revanche, avec à peine 112 000 têtes, la production de bovins mâles finis est inférieure à celle de l’année passée avec 3000 en moins. Ceci est dû à la diminution des exportations de bovins mâles finis vers les pays tiers. En septembre 2012, seuls 7 400 jeunes bovins mâles finis ont été exportés soit une baisse de 60% des exportations par rapport à 2011.

Les exportations de broutards vers l’Italie poursuivent leur progression saisonnière en septembre 2012 avec une hausse de 6% par rapport à 2011. Les animaux nés au printemps arrivent sur le marché, ce qui entraine une baisse des cours moyens des broutards charolais.

Ainsi, en septembre 2012, la baisse des exportations de viande associée à une hausse des abattages contribuent à obtenir une hausse de la consommation apparente de viande bovine de  7% par rapport à celle de 2011.

Source Agreste

Publié par MB

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires