Sommet de l'élevage : Bruno Le Maire ne viendra pas

SC

Le ministre de l'Agriculture, Bruno Le Maire, ne viendra pas au sommet de l'élevage de Cournon-d'Auvergne (Puy-de-Dôme) qui s'ouvre mercredi pour cause de préparation du G20.

« Si le ministre ne souhaite pas visiter le sommet, reste dans sa bulle et n'a rien à annoncer, je comprends que la question de sa venue se pose », indique le président du sommet, Roger Blanc, confirmant une information du quotidien régional La Montagne. « Je trouve dommage qu'il ne vienne pas répondre aux attentes des agriculteurs et des éleveurs », a-t-il ajouté.

Dans une interview à La Montagne, Bruno Le Maire explique qu'il doit s'envoler pour l'Inde mercredi après le Conseil des ministres pour préparer la présidence française du G20 sur la question de la stabilisation du cours des matières premières. « Je suis en contact permanent avec les éleveurs, sur le terrain et à Paris. Ils sont la priorité absolue de ma rentrée 2010 et ils savent que je suis à leurs côtés », souligne le ministre. « Mais le budget de la France n'est pas une caisse sans fond (...). L'État a pris ses responsabilités. C'est maintenant à la filière de prendre les siennes », ajoute-t-il.

« J'ai déjà annoncé un plan d'aides de 300 millions d'euros sur trois ans au Space de Rennes. C'est un effort considérable », conclut-il.

Un don de viande au Secours Populaire

Le Sommet de l'élevage, à Cournon, devait être pour les éleveurs et syndicats une nouvelle occasion de faire entendre leur voix auprès du ministre. Deux actions sont d'ores et déjà prévues par la Coordination rurale le jour de l'ouverture du salon. Les syndicalistes feront un don de viande au Secours Populaire devant l'entrée principale du Sommet. Ils entendent ainsi « montrer que leur propre situation financière, de plus en plus catastrophique, ne les rend pas sourds aux difficultés des autres et que leurs revendications sont également dans l'intérêt des consommateurs, y compris les plus pauvres », expliquent-ils.
Les producteurs de la CR s'adresseront également aux transformateurs, « pour réclamer plus de transparence et de justice dans la répartition des marges de la filière, du producteur au consommateur ». Symboliquement, ils déposeront leur chemise aux responsables du stand des industriels de la viande Charal et Jean Rozé.

En 2009, lors de la précédente édition du Sommet de l'élevage Bruno Le Maire avait été chahuté lors de sa venue en Auvergne.

En 2009, les éleveurs avaient profité du Sommet de l'élevage pour faire entendre leurs revendications.

En 2009, les éleveurs avaient profité du Sommet de l'élevage pour faire entendre leurs revendications.

 

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires