Symposium de la filière veau : « pour révéler sa vision de la filière »

Anne Sophie LESAGE

Symposium de la filière veau : « pour révéler sa vision de la filière »

La France est organisateur du 6ème symposium international de la filière veau, qui aura lieu à La Baule, les 25 et 26 avril 2017.

La filière française du veau en chiffres

La France est le premier pays producteur et consommateur de viande de veau en Europe. 

Ce marché génère un chiffre d'affaires de 3 milliards d'euros. 

La France compte 6000 éleveurs de veaux dont 2700 avec des fermes spécialisées. 

Un éleveur de veaux génère 6 autres emplois à temps plein.

Organisé tous les 5 ans, dans les pays concernés par la production et la consommation de viande de veau, cette 6ème édition a pour ambition de « rassembler toutes les personnes qui gravitent autour de la filière veau » précise Marc Butruille, vice-président d’Interbev veaux. Pour cela, près de 400 personnes sont attendues par les organisateurs, de l’amont et de l’aval de la filière, mais aussi, des délégations internationales comme la Hollande, l’Italie, l’Allemagne, l’Espagne, Canada et USA seront également au rendez-vous. Le nom de ce symposium, est volontairement tourné vers l’international : « Re-veal your mind », en français « révélez votre vision de la filière ». « On veut marquer les esprits ! » insiste Marc Butruille.

« La pépite » de la filière veau : le cuir

Ce symposium, organisé par l’intermédiaire d’Interbev en partenariat avec le CNE et le Conseil National du Cuir, sera l’occasion d’une sensibilisation toute particulière aux besoins de l’industrie du luxe en cuir de qualité. A ce jour, d’après Franck Boehly, président du Conseil National du Cuir, « à peine 20% des peaux françaises correspondent aux critères de qualité du luxe ! » « En 25 ans, le nombre de peaux de veaux français disponible a été divisé par deux, alors que la demande ne cesse d’augmenter. » Le risque pour Franck Boehly, « c’est que les entreprises du luxe aillent s’adresser ailleurs ! » Pourtant, la France est le leader mondial du cuir de veau et du cuir exotique et aussi, le troisième exportateur mondial d’articles de maroquinerie et de peaux brutes. La filière française du cuir représente 25 milliards de chiffre d’affaires dont 9,3 milliards à l’exportation. 

D’après le président, certains défauts de qualité des peaux sont imputables aux pratiques d’élevage et aux parasites. Des actions peuvent être mises en place pour y remédier. D’après le Conseil National du Cuir, « toutes les actions visant à l’amélioration de la qualité des peaux, s’inscrivent dans une politique cohérente de bien-être animal. » 

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires