Taureaux de combat espagnols : Coûts de production revus à la hausse

François d'Alteroche

Les éleveurs espagnols de taureaux de combat traverseraient actuellement une passe
difficile. « Parmi les 1 268 élevages de taureaux de combat, seuls 50 % seraient rentables
», explique la mission économique française en Espagne. Ce même organisme estime à 37
000 le nombre de taureaux qui terminent chaque année dans l'une des 3300 arènes de ce
pays où quelque 17 000 corridas sont organisées chaque année. Comme tous les
élevages, ce secteur est actuellement confronté à la hausse du coût de l'alimentation, mais
aussi à la multiplication de nouveaux élevages non professionnels qui n'ont pas la même
exigence de rentabilité puisque cette activité relève davantage d'un loisir. « A cela s'ajoute
une réglementation complexe et non homogénéisée entre les différentes communautés
autonomes, et des contrôles coûteux au niveau de l'Union européenne. » De plus, ces
animaux sont élevés sur une longue période. Quelques taureaux prennent la direction des
arènes à trois ans, mais la plupart d'entre eux ont quatre ans révolus lorsqu'ils quittent les
élevages, générant ainsi pour les éleveurs une longue capitalisation sur pied. « On
considère que l'élevage d'un taureau de combat coûte 4000 € sur quatre ans, dont 1500 €
sont destinés à son alimentation. »

L'activité taurine en Espagne génère officiellement 2,5 milliards d'euros par an et près de 4 selon des chiffres officieux. (F. d'Alteroche)

L'activité taurine en Espagne génère officiellement 2,5 milliards d'euros par an et près de 4 selon des chiffres officieux. (F. d'Alteroche)

Source Réussir Bovins Viande Juillet-Août 2008

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires