Une grille de prix lissée sur l’année pour la viande AOC Maine Anjou

C. Delisle - Réussir Bovins Viande Janvier 2012

Vache Maine Anjou.
La filière AOC Maine Anjou est maintenant bien ancrée dans un marché qui est plutôt porteur. © F. d'Alteroche

Lors de son assemblée générale qui s’est tenue fin novembre, au domaine des rues, le point a été fait sur l’activité 2010-2011 de la filière AOC Maine Anjou. Le nombre d’éleveurs reste stable depuis deux à trois ans, avec environ 200 adhérents de six départements différents (Maine-et-Loire, Mayenne, Sarthe, Loire-Atlantique, Deux-sèvres et Vendée). « En 2010, la hausse des volumes en nombre de bêtes abattues, s’élevait à 10 %. Pour 2011, nous restons sur cette même dynamique avec en prévision, une augmentation de 9 à 10 %. On a observé un fort accroissement des animaux inscrits au premier semestre, suite à la sécheresse de ce printemps. Cette importante élévation de l’offre en viande n’a pas par ailleurs dépassé la demande. Par contre, il est possible que l’on manque d’animaux début 2012. Pour répondre à la demande, nous avons besoin d’une inscription moyenne de 45 à 50 animaux par semaine. J’en appelle donc aux éleveurs », explique Ghislain Aminot, animateur du syndicat de défense de la viande Maine Anjou.

Des débouchés qui se maintiennent

Les deux gros débouchés de l’AOC Maine Anjou sont Auchan avec 20 animaux par semaine et la chaîne de restauration Hippopotamus, rentrée au capital d’Adema(1) cette année et qui représente 10 à 15 bêtes par semaine. Depuis peu, Adema a élargi ses ventes à Monoprix avec cinq animaux par semaine, Système U (1 bête/semaine) et Géant (1 bête/semaine). « À noter, l’évolution de la grille de prix de l’AOC qui reste stable tout au long de l’année. En moyenne, sur 2011, le différentiel de prix entre la viande vendue sous AOC Maine Anjou et la viande conventionnelle est d’environ 30 centimes le kilo. »
D’autre part, les résultats de l’étude sur les variations des qualités organoleptiques de la viande Maine Anjou, réalisée par l’ESA d’Angers, devraient être disponibles courant 2012. De nombreuses mesures ont été effectuées sur les carcasses : teneurs en lipides, tendreté, examens organoleptiques.

(1) L’organisme de vente de l’AOC Maine Anjou

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires