Une troisième année d’expansion pour la race

C. Fournier

Une troisième année d’expansion pour la race
Une troisième année d’expansion pour la race - C. Fournier

Le syndicat des éleveurs aubracs du Cantal a tenu son assemblée générale à Anterrieux. 

Version:1.0 StartHTML:0000000167 EndHTML:0000001498 StartFragment:0000000454 EndFragment:0000001482

Après un hommage rendu par le président Christian Bos à André Valette, ancien technicien de la Chambre d’agriculture récemment disparu et qui “avait animé le GVA de Chaudes-Aigues, apporté son concours aux départementaux aubrac, temps forts de la vie de notre syndicat”, le bilan financier était délivré par Christophe Raynal. Il fait ressortir un solde positif de 800 € qui témoigne pour Christian Bos “d’une gestion saine du budget avec un bémol pour l’avenir car les collectivités annoncent quelques restrictions, notamment le Conseil général. Cet équilibre comptable nous permet néanmoins de conforter le concours départemental avec des éleveurs qui font des efforts conséquents. Ainsi cette année, nous sommes pour la première fois sur la ligne des 500 animaux présentés à Anterrieux, grâce à l’investissement sans faille de l’ensemble du conseil d’administration qui œuvre tout au long de l’année, et de l’ensemble des éleveurs”.

Les interventions

Version:1.0 StartHTML:0000000167 EndHTML:0000003109 StartFragment:0000000454 EndFragment:0000003093

Diverses interventions ont marqué cette assemblée générale : Henri Payrac, président de l’Upra aubrac, a fait un tour d’horizon de l’activité dont le National aubrac, l’avenir de la station de testages, l’évolution du standard de la race, la génomique avec un gène sans cornes sur lequel les éleveurs devront se positionner. Jean Valadier (GIE aubrac) a fait un point sur la commercialisation des femelles avec un automne très positif où subsistent toujours quelques difficultés à l’export. Yves Chassany a évoqué la création d’un concours interdépartemental qui se tiendra en 2013 à Saugues et qui réunira au moins huit départements. Dimitri Octavi (Altitude) annonçait son intention de “mettre en place une journée génétique aubrac, en collaboration avec Bovins croissance et l’Union Aubrac”. Représentant le collège de  Pierrefort, M. Mathieu exposait son projet de promotion de la race en Guadeloupe prévu en 2013. La question sanitaire qui constitue pour Christian Bos, “un sujet de plus en plus préoccupant pour les éleveurs” faisait ensuite l’objet d’une information du vétérinaire Frédéric Villard, de Mlle Montbertrand (GDS) et de Jacques Renou, directeur de l’Upra. C’est, enfin, sous forme de constat que Christian Bos clôturait la séance, évoquant “une troisième année consécutive d’expansion pour l’aubrac, la seule race qui progresse dans le Cantal et qui, au deuxième rang en termes d’effectif, représente le quart des allaitantes du département. Ses qualités raciales expliquent cela. C’est une race facile à tenir, quel que soit le système, et qui se valorise bien. Sa rusticité et son intérêt font que, lorsqu’on l’a choisie, on l’adopte. Elle permet une bonne valorisation de l’ensemble des productions et de produire dans des conditions optimales au mieux et au moins cher, avec un broutard qui se situe quasiment en haut de l’échelle”. À noter que le prochain départemental aubrac se tiendra le 29 septembre 2013 à Pierrefort.

Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.

Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires