Valorisation multiple : La paille est de plus en plus convoitée

Bernard Griffoul

La récolte de paille a été bonne cette année. Sera-t-elle chère ? Facile à trouver ? « On ne
sait pas ce que va être le marché car il est très difficile d'évaluer les stocks de paille qu'il
peut y avoir sur la France, s'interroge Robert Delair, négociant dans le Cantal. Dans le
Nord, les grosses entreprises ont fait des stocks, mais elles ne vendent pas, elles
attendent l'inflation. » Un nouveau débat s'est fait jour cette année : faut-il exporter la paille
ou la broyer vu le prix de l'engrais. Le négociant du Cantal constate qu'il s'en est broyé
beaucoup plus cette année dans le Sud-Ouest où il s'approvisionne. En tout cas, le temps
où la paille était considérée comme un déchet est révolu, elle n'intéresse plus seulement les
éleveurs.
Plusieurs projets d'utilisation de paille pour produire de l'énergie sont en train de voir le jour
dans les départements céréaliers. Certains ne se pressent donc pas de vendre, croyant
avoir de l'or dans les mains. « Il ne faut pas que les gens croient au père Noël », tempère
cependant Jacques Boivin, céréalier dans la Marne et président du Bureau commun des
pailles et fourrages (BCPF).





La récolte de paille a été bonne cette année. (www.leitenberger.fr)

La récolte de paille a été bonne cette année. (www.leitenberger.fr)

De 60 à 80 euros la tonne

La rentabilité de tels projets ne permet en effet pas tout. Il semblerait qu'elle se situe autour
de 50 à 60 euros par tonne rendu usine. Le BCPF donne un prix indicatif de 10 à 18 euros
la tonne en andain – qui correspond peu ou prou à la valeur engrais de la paille– et de 37 à
45 euros pour des balles stockées sous abri. Des tarifs un peu plus élevés que l'an dernier.
« Il faut tenir compte des contraintes des uns et des autres et trouver une juste adéquation
», justifie Jacques Boivin. Les prix qui semblent se pratiquer en cette fin d'été tournent entre
60 et 80 euros la tonne rendue chez l'éleveur selon la distance. Robert Delair prévoit que le
prix pourrait monter aux alentours de 90 à 95 euros l'hiver prochain.

Source Réussir Bovins Viande Septembre 2008

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires