Vétérinaires : La profession se féminise et s'urbanise

François d'Alteroche

Le nombre de vétérinaires diplômés présents sur le territoire français n'a cessé de progresser ces dernières années. « De 4 323 vétérinaires en 1974, on est passé à 15 729 vétérinaires inscrits au Conseil de l'Ordre au premier décembre 2009 », indique un document réalisé par le Conseil de l'Ordre. Cette évolution numérique s'est accompagnée par le très fort développement de l'activité canine alors que l'activité mixte et rurale est elle sur la pente descendante. « L'attirance pour la vie citadine, le succès des animaux de compagnie, la féminisation de la profession expliquent en partie cette forte évolution », souligne le Conseil de l'Ordre. « Aujourd'hui, la rurale ‘pure' a quasiment disparu. Les vétérinaires qui s'occupent des animaux de rente ont également une activité destinée aux animaux de compagnie. » Les vétérinaires travaillant plus particulièrement sur les chevaux ont aussi enregistré une progression sensible de leurs effectifs.
Enfin la répartition entre étudiants et étudiantes dans les différentes écoles vétérinaires confirme que la féminisation de cette profession va aller croissante dans les années à venir. Actuellement 38 % des vétérinaires inscrits au Conseil de l'Ordre sont des femmes, mais la proportion d'étudiantes dans les quatre écoles nationales vétérinaires françaises (Lyon, Maison-Alfort, Nantes et Toulouse) oscille entre 70 et 80 %.

Source Réussir Bovins Viande Juin 2010

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires