[Videos] Congrès FNB : inquiétudes sur le montant de la prime à la vache allaitante

[Videos] Congrès FNB : inquiétudes sur le montant de la  prime à la vache allaitante
La FNB réclame 150 €/vache au-delà des 40 têtes (DR)

Lors du congrès de la FNB, le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll a tenté de rassurer les éleveurs bovins sur leur avenir mais n'a pas apporté de précisions sur le montant des primes prévues dans la nouvelle PAC pour les éleveurs allaitants.

Accueilli par des sifflets et une salle très remuante, le ministre a d'abord écouté les représentants régionaux adhérents à la Fédération nationale bovine (FNB), qui dénoncent la fonte de leurs revenus et l'empilement de contraintes environnementales.

"Je ne suis pas là pour charger la barque mais pour l'alléger", leur a-t-il lancé, rappelant que la prime à la vache allaitante, essentielle pour des éleveurs spécialisés en viande, serait portée à partir de 2015 à 200 euros par vache jusqu'à 40 têtes, contre 170 auparavant.

Mais l'inquiétude porte sur le montant des primes au-delà des 40 vaches, sur lequel le ministre n'a pas été en mesure d'apporter des précisions, si ce n'est démentir avec vigueur le chiffre de 60 euros qui circulait dans les allées du congrès. "Les chiffres qui circulent sont faux. Ce sera plus", a-t-il assuré. "C'est 200 euros sur les 40 premières vaches, le reste sera négocié".

Réorienter les aides vers les éleveurs spécialisés

Jusqu'à présent, les éleveurs touchaient uniformément 170 euros par vache, mais le budget global de la PAC a été réduit, a rappelé le ministre. « L’évolution de la PMTVA est une opportunité pour mieux coller à la réalité des exploitations, mais cette évolution ne doit pas déstabiliser certains systèmes. Nous travaillons activement pour fixer les derniers paramètres, qui ne doivent pas pénaliser les exploitations spécialisées et professionnelles » a déclaré le ministre

Ce que réclame la FNB, a expliqué son président Pierre Chevalier à l'AFP, "c'est qu'au-delà des 40 vaches, les aides soient réorientées uniquement vers les éleveurs spécialisés" en viande. Et non dispersées chez des exploitants qui tirent l'essentiel de leur revenu d'une autre activité comme la culture de céréales. "Il y a 643 millions d'euros à distribuer : 150 euros par vache au-delà des 40 premières têtes nous semble un bon chiffre", avance-t-il.

Pour le président de la FNB, Stéphane Le Foll a été "courageux" de venir mais il n'a pas répondu aux interrogations. "Personne ne répond à nos questions", a regretté le responsable départemental Loire-Atlantique, Mickael Trichet. Éleveur de charolaises, il avait traité le ministre de "pirate" qui cherche à "torpiller les éleveurs" lors de son intervention.  Son revenu, calcule-t-il, va fondre: de 20.000 à 8.000 euros pense-t-il, car "les primes de la PAC, c'est la totalité" de ce qu'il gagne.

Discutez du sujet sur notre forum : ICI

Retrouvez les vidéos du congrès sur AGRI 85 :

 
Congrès FNB : Joël Limouzin réagit face au... par infagri85

Source AFP / Ministère / Agri85

Sur le même sujet

Commentaires 13

gara

conclusion de belles promesses suite aux arrétes soi disant définitif de la pac de fin 2013 pour abboutir comme d'hab à de "simples" modif... y'en a marre que l'on soit céréalier, éleveur, pluriactif merde on veut tout simplement vivre de ce que l'on fait et produit mais ça ça srai dans un monde tout beau tout rose et la jdois dire on croit plus au père noêl....

fairytales

excellent commentaire bisounours, il y a de la place pour la non specialisation , celui qui a 10 vaches et d'autres ateliers avec de faible effectifs mais beaucoup de diversité merite autant que les autres si ce n'est plus

bisounours

La polyculture est bafouée !
L'éleveur qui à choisi de vivre avec 400 brebis et 8 à 10 vaches pour manger des refus, ou des fourrages trop grossiers , n'est peut être pas idiots .
Le céréalier qui à 8 ha dans des coteaux non labourables et qui à quelques vaches pour les utiliser , ne me dérange pas non plus .
-Les spécialisés qui ne voient chez les autres,que des éleveurs de deuxième zone me dérangent.
-L'idée "On va te prendre 2000€ car tu a choisi de vivre avec des chèvres et des vaches !
-On va te prendre 2000€ car tu as choisi de vivre avec de la vigne et des vaches !

-Car nous on ne vit qu'avec des vaches et on en a besoin!"
Mais qui vous a dit qu'ils n'en avait pas besoin ?
Pour qui vous prenez vous?
Quelle HONTE ..
(Je suis pourtant moi même un éleveur spécialisé mais J'admire ceux qui mènent 2à 3 productions complémentaires entre elles , ou pour une utilisation plus fine de leurs exploitation.)

oupsss

120 personne ne t'oblige a continuer , puisque tu es double actif tu as deja un salaire tu pourrai permettre a un eleveur comme toi de reprendre 30 vaches il vivrait mieux de son metier
quand a ta remarque assez mediocre sur les cerealiers , devient cerealier achete 200 ha dans la somme a 60 000 euros de l'hectare ton banquier te fera de grand sourire et sinon mieux devient footballeur 1 h d'entrainement par jour 1 match le samedi et tu peux toucher 14 millions d'euros par an

120

Pareil pour moi dble actif avec 30 mères blondes sur 30 ha en zone de montagne et 1.5ha de mais pour nourrir les betes.Comment fait on pour nourrir sa famille avec çà.Pas de possibilité de s'agrandir car les terres vont tjrs aux gros.Je me lève tot le matin et le soir je fini tard pour le soin des betes.j'aime ce travail, j'estime que je mérite autant qu'un céréalier qui travaille 3 à 4 mois par an....

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires