Top départ pour la contractualisation

Depuis le 1er avril, le système de contractualisation, prévu par la loi de modernisation agricole, est en place pour les fruits et légumes et pour le lait. Un outil créé, selon le ministère, pour renforcer le pouvoir de négociation des producteurs face aux acheteurs.

Sommaire du dossier