Attaques de loup en Lozère

FDSEA 48

Attaques de loup en Lozère

L’irritation grandit. Les syndicats agricoles étaient invités à la préfecture mercredi dernier, pour parler de la situation du loup en Lozère.

En Lozère, deux phénomènes se superposent : la présence du loup et les attaques de troupeaux. La FDSEA et les JA 48 demandent au préfet que les agriculteurs puissent tirer sur les chiens pris en flagrant délit afin que la protection des troupeaux soit assurée. Or, les syndicalistes se sont heurtés à un « préfet hermétique », selon Christine Valentin, présidente de la FDSEA. « Le préfet constate qu’il n’y a pas de fourrière pour chien en Lozère et s’engage à accompagner financièrement le porteur de projet. Mais en attendant, que faire des chiens attrapés ? Un grand n’importe quoi », constate Christine Valentin.

Concernant le loup, Julien Tufféry, président des Jeunes agriculteurs, se demande bien comment les éleveurs doivent faire pour prévenir leurs troupeaux de nouvelles agressions. Les agriculteurs peuvent prétendre à des moyens financiers au travers d’un plan d’urgence pour tenter une protection matérielle ou humaine de leur troupeau : clôture, grillage, berger. Il est possible d’obtenir ces moyens en se rapprochant de la DDT, a précisé René Paul Lomy directeur de la DDT. « Ce ne sera pas efficace, a expliqué Julien Tufféry, puisque nous sommes sur un territoire où les températures de la journée ne permettent pas aux troupeaux de brebis de pâturer : les animaux chôment. C’est bien quand la fraîcheur du soir et de la nuit se font sentir que nos animaux repartent à la recherche de nourriture. Nous demandons le prélèvement du loup ».

« Les attaques de troupeaux ovins de ces dernières semaines nous révoltent et sèment la panique dans le département. Nous pensions que le préfet et le directeur de la DDT comprendraient la détresse des agriculteurs, il n’en est rien. Alors comment rester calme quand les annonces faites par le préfet sont loin de répondre aux attentes du terrain ? Nous ne demandons pas l’impossible, juste la défense de nos troupeaux », clamaient les deux représentants syndicaux.*

----------------------------------------------------------------

fd48ptit

Ecrit par la FDSEA 48

La FDSEA de la Lozère est une organisation syndicale agricole créée en 1958. C’est un réseau d’hommes et de femmes mobilisés pour défendre les intérêts des agriculteurs actifs ou retraités de la Lozère dans tous les lieux de pouvoir.

Toutes les filières de production (lait, viande, ovins) que compte le département sont représentées et organisées au sein de la FDSEA par le biais de ses trois sections économiques. A celles-ci se rajoutent deux sections sociales, celles des anciens exploitants et celle des fermiers.

Au service des agriculteurs adhérents, la FDSEA offre les conseils, l’information et le soutien nécessaire pour qu’ils puissent exercer leur métier dans les meilleures conditions. Elle anime le milieu professionnel et rural, et n’hésite pas à communiquer sur le métier d’agriculteur pour la promotion des produits.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 3

pastrou

Un comble le préfet et un ex ministre de l'agriculture font inscrire l'agropastoralisme méditerranéen à l'UNESCO :il est écrit dans la décision d'inscription "le caractère complet ou intact du paysage dépend de la survie des forces qui l'ont façonné.L'objectif est de les conserver par la perpétuation des activités traditionnelles est le soutien qui leur est apporté par le personnel du Parc..."Allez fouiller dans les projets du parc dans les années 95 96 il y déjà eu une introduction de 6 ou 7 loups . Alors ne soyons pas étonné de ce qui nous arrive d'autant plus que dans les travaux préparatoires à Meyrueis justement les pontifes émérites qui ont travaillé à cette inscription envisager sans rire la présence prochaine de "canus lupis" sur cet espace il manquait au biotope tout cela avec la sainte approbation du condescendant ex-ministre . Flattons nous donc de cette inscription qui ne sert que les intérèts de quelques fonctionnaires et d associations d'environnementalistes réactionnaires et panthéistes.A quand une prise de conscience collective et un bon coup de balai.....

Dede12

Ne cherchez pas une réponse opérationnelle auprès de l'administration. Il y a beaucoup trop de paramètres à prendre en compte dans ce "dossier" pour eux. Quand est ce que la chasse ouvre en Lozere?

1584

ils sont où les "y a qu'à" et les "faut qu'on" pour soutenir les paysans c'est facile de critiquer mais quand il faut y aller y a plus personne

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires