Bassin de Roquefort : L'agneau du Patrimoine lance sa troisième opération de promotion

L'objectif d'Agno'InterPro pour 2010 est de vendre 35 000 agneaux du Patrimoine, dans plus de 800 points de vente.

Pour la troisième année consécutive, Agno'InterPro (association interprofessionnelle de promotion des agneaux du bassin de Roquefort) lance son opération collective « agneau du patrimoine ». L'agneau Lacaune est mis en avant dans les rayons des grandes et moyennes surfaces, entre mi-février et mi-mars, en partenariat avec la Fondation du Patrimoine. Pour chaque agneau vendu, un euro est reversé directement par les abatteurs participants pour financer la restauration d'éléments du patrimoine rural : des lavognes.

Objectif de 35 000 agneaux

L'opération poursuit son développement. Ainsi, de 360 points de vente en 2008, plus de 800 points de vente ont participé en 2009, localisés sur tout le territoire national et prioritairement dans les zones de consommations : Paris, Sud-Ouest et Ouest. Cela concernait 21 000 agneaux l'an passé, et Jérôme Redoules, président d'Agno'InterPro espère atteindre l'objectif de 35 000 cette année : « Quelques opérateurs supplémentaires sont entrés dans la démarche pour 2010 » se félicite-t-il. « Cela nous conforte dans notre positionnement, ce projet monté de toutes pièces semblait utopique au départ, mais nous avons réussi à nous mettre autour de la table et à faire avancer la filière ensemble ». En matière de contractualisation, Agno'InterPro fait office de précurseur.
Cette opération permet de limiter de manière significative la chute des cours de l'agneau notamment pour la mi-mars qui est habituellement très difficile. Elle permet aussi de resserrer les liens de collaboration entre les agriculteurs naisseurs, les engraisseurs, les abatteurs et la distribution. 850 000 agneaux Lacaune naissent dès la fin de l'automne et sont élevés un mois sous la mère en bergerie afin de conserver le lait des mères pour la fabrication du Roquefort. Ces jeunes agneaux sont les premiers agneaux de l'année. Ils sont commercialisés à l'âge de quatre mois, pour un poids de 35 kg. C'est une production de 10 500 tonnes de viande sur le marché français.

Source Réussir Pâtre Mars 2010

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires