Chassé pour une poignée d'hectares… : L'éleveur victime d'actes criminels cherche une nouvelle installation et des voisins accueillants

Après l'abattage de ses chèvres au printemps dernier, Jean-Hugues Bourgeois, le jeune
éleveur bio du Puy-de-Dôme, a de nouveau connu une série d'actes criminels et anonymes
(menaces sur sa famille, incendie de sa voiture, de ses granges et de ses foins, saccages
des clôtures) signes de la bêtise et de la jalousie où mène la compétition pour le foncier.
Largement médiatisé et soutenu par syndicats et ministères, Jean-Hugues Bourgeois
attend surtout que la gendarmerie et la justice fassent leur travail pour retrouver rapidement
une installation sereine. Bio 63 (04 73 444 555) organise un soutien actif et collecte des
dons. Chèque à l'ordre de J.-H. Bourgeois solidarité Bio 63, l'adresser à : Bio 63 - 11 allée
Pierre de Fermat - BP 70007 - 63171 Aubière cedex.

Source Réussir La Chèvre Novembre-Décembre 2008

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires