Dans la Vienne et les Deux-Sèvres, les saucisses de chèvres fabriquées à façon par la Caveb

Réussir La Chèvre Janvier-Février 2013

Dans la Vienne et les Deux-Sèvres, les saucisses de chèvres fabriquées à façon par la Caveb
Les saucisses se déclinent nature, tradition, au piment d'Espelette ou en merguez. © D. Hardy

La Caveb propose aux éleveurs de la Vienne et des Deux-Sèvres de transformer leurs chèvres de réforme en saucisse et merguez. À la demande des éleveurs, la coopérative prend en charge le transport, l’abattage, la découpe, le désossage, la fabrique des saucisses et la mise sous vide. Reste à l’éleveur à récupérer les poches de cinq saucisses à Parthenay. La viande hachée, enveloppée dans un boyau de mouton, se décline nature, tradition, au piment d’Espelette ou en merguez. Elles se conservent entre 12 et 15 jours et peuvent être congelées. Pour une chèvre moyenne de 50 kilos vif et 20 kilos de carcasse, il faut compter environ 70 euros pour la transformer en plus ou moins 14 kilos de saucisse. Le tarif est dégressif en fonction du nombre d’animaux et varie en fonction du pourcentage de graisse.
« Les meilleurs résultats sont obtenus avec des chèvres pas trop grasses de trois à quatre ans », explique Yvon Ducept qui promeut cette activité à la Caveb. Actuellement, une quinzaine de chèvres sont transformées tous les mois. « Les éleveurs commencent par les transformer pour leur consommation familiale, puis en revendent à leurs amis puis se forment progressivement un réseau de vente directe », observe Yvon Ducept.

Tél Caveb : 05 49 95 44 20. www.caveb.net

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires