Echanges : Des éleveurs font appel aux Wwoofers

Damien Hardy

L'association Wwoof (World-wide opportunities on organic farms) met en relation des fermes biologiques avec des travailleurs bénévoles qui reçoivent en échange le gîte et le couvert. Elle édite l'annuaire des 6000 fermes accueillantes de 23 pays dans le monde. En France, 450 fermes non productivistes, dont plus d'une quarantaine avec des chèvres, sont prêtes à recevoir des « wwoofers ». « En ce moment, nous accueillons une Japonaise 46 ans qui va nous aider un mois » explique Carole Ingo, éleveuse d'une trentaine de chèvres bio dans l'Hérault. Elle a déjà reçu une jeune Brésilienne en mai dernier ainsi que des Américains, des Allemands et quelques Français. « Les wwoffers prennent leur repas avec nous et aident à la fromagerie ou à la traite. » Les volontaires, eux, profitent de ces moments de rupture pour apprendre le français, découvrir des façons de vivre alternatives, s'immerger dans le quotidien des éleveurs et retrouver un lien à la terre.

Renseignements sur www.wwoof.fr

Source Réussir La Chèvre Septembre-Octobre 2009

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires