Etranger : L'Ecosse entretient ses paysages grâce aux ovins

Laurence Geffroy

La notion de valorisation environnementale est bien ancrée dans la culture écossaise. Des fonds européens sont d'ailleurs versés aux éleveurs pour des actions écologiques, comme par exemple l'entretien des murettes de pierre séparant les parcelles, typiques des paysages écossais. « L'élevage ovin a sa place dans l'entretien du paysage. Depuis que les troupeaux diminuent, les populations de tiques augmentent », fait remarquer Laurent Vernet, directeur commercial de l'Office des viandes d'Ecosse, venu promouvoir l'agneau au Salon international de l'alimentaire. « Le mouton est important pour réguler les parasites animaliers, c'est un service qu'il rend à la société et pour lequel il doit être payé ».
La production de bétail, essentielle pour le pays, occupe une part importante de l'économie agricole. Avec un système libéral, les éleveurs les moins performants ont du arrêter la production. « Il ne reste que les très performants ou ceux qui sont prêts à changer » remarque Laurent Vernet. « Le suivi des attentes du consommateur représente un quart du budget alloué par le gouvernement au financement d'études pour suivre le marché de la viande, pour que les industriels ne fassent pas d'erreur ».

Des fonds européens sont versés aux éleveurs pour entretenir notamment les murettes de pierre typiques des paysages écossais (Marie-Aude Hück)

Des fonds européens sont versés aux éleveurs pour entretenir notamment les murettes de pierre typiques des paysages écossais (Marie-Aude Hück)

Source Réussir Pâtre Décembre 2009

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires