Etude grecque : Le lait varie pendant les chaleurs

Une étude grecque montre que la composition du lait varie pendant les épisodes d'oestrus. Le
bouleversement hormonal de la chèvre rend le lait moins stable à la chaleur. Il ressemble alors
à un lait de mammite à staphylocoques à coagulase négative. Son pH descend à 6,4 contre
6,6 à 6,7 habituellement. Si la composition en matière grasse et en lactose reste inchangée, les
protéines augmentent par l'effet des oestrogènes. Ce changement de composition peut passer
inaperçu dans les laits de mélange mais, lorsque l'ensemble du troupeau vient en chaleur en
même temps, le fromager fermier peut s'attendre à une baisse de qualité de son produit.

Source Réussir La Chèvre Juillet-Août 2008

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires